A la uneFaits Divers

NÎMES Crime de la garrigue : l’épouse et les deux enfants renvoyés aux assises

Nîmes, le 1er septembre 2015, le corps de Fakir, un père de famille de 44 ans est retrouvé mort carbonisé (Photo : Boris De la Cruz/ Objectif Gard)

Le 1er septembre 2015, le corps d'un père de famille, Fakir Badre, a été découvert dans la garrigue nîmoise. La victime avait été retrouvée en partie carbonisée sous un pont SNCF situé sur les hauts de Nîmes.

Un mois après cette mort violente, l'enquête de la police judiciaire avait permis l'interpellation de l'épouse et de deux enfants de la victime. Le procureur de la république de Nîmes a demandé il y a quelques semaines le renvoi du trio devant la cour d'assises du Gard pour assassinat. C'est officiel depuis cette semaine, le juge d'instruction en charge du dossier criminel vient de rendre, selon nos informations, l'ordonnance de mise en accusation qui clôture des années d'investigation.

Et le juge reste sur la même position procédurale que le parquet de Nîmes en renvoyant l'épouse de Fakir Badre et ses deux enfants devant la juridiction criminelle gardoise pour assassinat. Un appel de cette ordonnance est possible pour les avocats de la défense dans les prochains jours. Un procès devant la cour d'assises du Gard pourrait se tenir en fin d'année 2019 ou au début de 2020.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité