Actualités

PONT-SAINT-ESPRIT Un parcours histoire et patrimoine créé et balisé

Une signalétique histoire et patrimoine a été mise en place à Pont-Saint-Esprit, ici devant le prieuré Saint-Pierre (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

L’idée est venue en 2018 lors de la première édition du budget participatif de la mairie de Pont-Saint-Esprit. Elle est désormais mise en place.

Depuis quelques jours, trois totems de 2m50 de haut trônent à l’entrée du Champ de Mars, sur la place Saint-Pierre et sur la place de la République, dix pupitres sont disposés devant divers monuments et points d’intérêt patrimoniaux de la ville (comme le prieuré Saint-Pierre, l’église Saint-Saturnin, le lavoir ou encore le quartier de la reconstruction) et cinq flèches permettent de s’y retrouver entre les points d’intérêt.

Sur les grands panneaux, on retrouve un plan avec les dix points d’intérêt, et sur les pupitres une illustration - réalisée par Jessica Villeneuve, du service communication de la Ville - ainsi qu’un court texte sur le monument en question rédigé par l’archiviste municipal, Éric Grieu. Un texte traduit en anglais, là aussi en interne puisque ce n’est autre que madame le maire, Claire Lapeyronie, professeure d’anglais dans le civil, qui s’y est collée. Le graphisme est quant à lui signé du directeur de cabinet du maire, Stéphane Marmain. Bref, un travail réalisé en interne, sauf pour les panneaux en eux-mêmes, réalisés par une entreprise basée à Carpentras (Vaucluse), mais qui permet de limiter la dépense à 15 000 euros pour la Ville.

« Nous avons voulu mailler le parcours. Nous avons un patrimoine historique riche mais qui est parfois fermé, explique Claire Lapeyronie. Ces panneaux sont donc un moyen de leur redonner de la visibilité. » Un parcours maillé en dix points, « mais il en manque. Nous n’avons pas encore ajouté la chapelle de l’Hôtel-Dieu ou celle des Minimes. C’est une première étape », explique Stéphane Marmain.

Une position raccord avec celle de l’association des Amis du musée, qui a proposé l’idée aujourd’hui mise en place : « C’est une très bonne chose, mais nous allons désormais demander la suite », explique la présidente de l’association, Brigitte Allemand, qui a d’ores et déjà décidé de déposer un nouveau dossier dans le cadre du budget participatif 2019.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité