ActualitésPolitique

SAINT-LAURENT-D’AIGOUZE Des vœux qui éclairent l’avenir de la lumière des traditions

"Il ne s'agit pas de prédire l'avenir mais de le rendre possible"

Conseil municipaux des grands et et des petits entouraient un maire qui renouvelait son attachement à sa commune et au bien-être de ses concitoyens (photo Véronique Camplan)

La salle des fêtes affichait complet pour la traditionnelle cérémonie des vœux. Entourés d'élus et du conseil municipal des jeunes, Laurent Pélissier a souligné l'importance des traditions, du bons sens et du pragmatisme pour aller vers un avenir maîtrisé.

Le maire s'était entourés d'élus mais aussi des représentants du conseil municipal des jeunes, une présence qui venaient appuyer une citation de Saint-Exupéry : "Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible. Ceci est notre philosophie", a affirmé Laurent Pélissier, qui a, en substance, développé sa volonté d'agir pour les générations futures avec pour guides et alliés le bons sens et le pragmatisme.

Il s'agirait donc concrètement de veiller au développement de la commune en parallèle avec la préservation et la mise en valeur du centre ancien dans le souci de préserver les équilibres." Réussir l'alchimie entre notre identité et notre avenir à rendre meilleur", dira le maire. À ce titre, 2019 verra entre autres, la pose de la première pierre d'un pôle médical, le lancement d'études pour le déplacement de la halte ferroviaire, pour mettre "Saint-Laurent-d’Aigouze sur le rail de l'avenir".

Où l'on va reparler des voitures de fête...

Au centre des préoccupations de la municipalité, le bien-être des Saint-Laurentais tient aussi, selon le premier édile, une place importante qui se traduit par une action engagée contre l'augmentation de contribution du Sdis, le maintien de la fiscalité, la baisse de la taxe des ordures ménagères mais aussi de la protection de la population contre le risque inondation.

Laurent Pélissier maire depuis 2011 et président de la Communauté de communes Terre de Camargue, pointait les enjeux de la Gemapi (gestion de l'eau) et la nécessité absolue de recherche de financements. Au chapitre du bien-être et des traditions, a été évoqué le problème des voitures de fêtes qui devrait être abordé très vite lors d'une réunion avec les jeunes de Saint-Laurent. C'est ainsi que s'exerce les conditions d'une démocratie participative vertueuse, a affirmé le maire. "Nous avons le sentiment du devoir accompli mais pas encore achevé", a-t-il conclu.

La cérémonie quant à elle s'est achevée par un buffet délicieux intégralement préparé par les commerçants et restaurateurs Saint-Laurentais.

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité