A la uneActualitésFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Vaillant mais pas vainqueur

Les Crocos ont tout donné mais cela n’a pas suffi pour battre le MHSC.

Alakouch a encore fait un grand match (photo Anthony Maurin / Objectif Gard)

Le Nimes Olympique a été tenu en échec aux Costières par Montpellier 1-1 après avoir longtemps mené au score et dans le jeu.

Les Costières étaient combles jusqu'aux limbes pour ce derby, considéré comme le match de l’année. 18 000 personnes, toute acquise à la cause du Nîmes Olympique. Une après-midi rouge malgré le vent et le froid. Le plaisir ne tardait pas à inonder les lieux. Dès la 50e seconde, un centre de Maouassa était repoussé en corner. Savanier se chargeait de le déposer sur la tête de Landre, qui d’une terrible coup de casque, ouvrait le score (1-0, 2e) en prenant le meilleur sur Le Tallec. Impossible de mieux débuter ce genre de combat.

Nîmes efficace dès l'entame

Les Nîmois pouvaient savourer. Mais cette ouverture du score rapide, les incitait logiquement à un peu de prudence. De leur côté, les Montpelliérains ne produisaient pas grand-chose et les occasions de but étaient rares. Les Crocos attendaient de voir le MSHC sortir un peu de son camp pour planter quelques piques. C’était le cas, à la 26e, quand un ballon contré par Ripart se transformait en contre-attaque. Malheureusement, Alioui dosait mal sa dernière passe à destination de Ripart.

Loïck Landre célébrant l'ouverture du score (Photo Anthony Maurin).

Les Crocos faisaient subir un fort pressing au milieu de terrain visiteurs qui avait bien du mal à proposer du jeu. Les hommes de Michel Der Zakarian se manifestaient surtout avec de trop nombreuses fautes, que monsieur Gautier refusait jusque-là à sanctionner par un carton jaune.

À la demi-heure, Delort, l’ancien Croco faisait peur au public en reprenant un ballon au second poteau. Mais le tir n’était pas cadré, et l’attaquant héraultais était signalé en position de hors-jeu (32e). À la pause, Nîmes, plus agressif, imaginatif et cohérent, menait 1-0 sans qu’il n’y ait rien à redire.

De retour des vestiaires, 47e dans un angle très fermé, Ripart cadrait et Lecomte repoussait. Dix secondes plus tard c’est savanier qui mettait le portier adverse à contribution. Sur un beau service de Thioub, Ferri mettait un plat du pied que Lecomte repoussait (53e).

 Un MHSC meilleur en seconde période

Montpellier passait en 4-4-2 et la physionomie changeait complètement. Les Héraultais prenaient les choses en mains et Nîmes soufrait mille maux. Constamment sur la défensive, les Crocos qui avaient laissé des forces dans la bataille tentaient de résister aux assauts de visiteurs déjà plus pressants que lors du premier acte. Dans les dix dernières minutes on assistait à une attaque-défense de part et d'autre et le match risquait à chaque instant de basculer.

Juste avant l'égalisation, l'arrêt de Paul Bernardoni (Photo Anthony Maurin).

Bernardoni sauvait la maison nîmoise à de nombreuses reprises. Deux fois (65e et 73e) face à Skuletic, le gardien du Nîmes Olympique faisait des miracles. La défense des Crocos cédait tout de même face à Delort bien lancé par Laborde (1-1, 75e). Un temps invalidé pour un hors-jeu, le lob astucieux du l'attaquant visiteur déclanché à l'entrée de la surface nîmoise était finalement accordé par l'arbitre après consultation du VAR.

En souffrance, les joueurs de Bernard Blaquart résistaient jusqu’au bout pour ne pas laisser échapper le point du match nul. Ils le devaient en grande partie à Bernardoni qui d’une superbe horizontale repoussait (90e+1) un but tout fait de Le Tallec. Nîmes n’a pas eu sa revanche mais a montré tout de même un beau visage et a mérité le respect de ses supporters et de ceux de Montpellier...

Norman Jardin

FICHE TECHNIQUE

23e journée de ligue 1. NÎMES OLYMPIQUE – MONTPELLIER x-x. Stade des Costières. Mi-temps : 1-0. Spectateurs : 18 045.  Arbitre : M. Gauthier. But pour Nîmes : Landre (1e). But pour Montpellier : Delort (75e). Avertissement à Nîmes : Alioui (66e) et Briançon (77e). Avertissement à Montpellier : Mollet (45e).  

Nîmes : Bernardoni – Alakouch, Briançon (cap), Landre, Maouassa – Ferri, Savanier, Valls (Bobichon, 88e) – Thioub (Bouanga, 71e), Alioui (Guillaume, 79e), Ripart. Remplaçants non utilisés : Valette, Paquiez, Harek et Bozok. Entraîneur : Bernard Blaquart.

Montpellier : Lecomte - Congré, Hilton (cap), Mendes, Le Tallec, Suarez (Sambia, 45e) – Lasne, Skhiri, Mollet (Skuletic, 58e) – Laborde, Delort (Ristic, 88e). Remplaçants non utilisés : Bertaud, Cozza, Oyongo et Gonzales. Entraîneur : Michel Der Zakarian.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité