ActualitésPolitique

NÎMES L’Agglo va racheter le Carrefour Market

(Photo : droits réservés)

Pour créer la ligne 2 du TCSP (Transport collectif en site propre), Nîmes métropole va acquérir le Carrefour Market de Pissevin.

Dans le quartier sa fermeture avait provoqué un tollé. En novembre dernier, le Carrefour Market du quartier de Pissevin a tiré le rideau. « On aurait pu trouver des solutions alternatives ! », a regretté l’élu communiste Christian Bastid, lundi dernier, en conseil communautaire. « Il y a 17 000 habitants dans ce quartier. Si Carrefour a fermé, c’est qu’il ne marchait pas », rétorque l’élu nîmois, Richard Tibérino.

Au cours de cette séance publique, les élus de Nîmes métropole ont autorisé le président centriste, Yvan Lachaud, à acquérir ce local commercial d’une superficie de 2 300 m2 ainsi que le parking de 4 183 m2. Coût de la transaction : 800 000€. Cet achat foncier sera détruit et occupera une partie du tracé de la ligne 2 du TCSP (Transport collectif en site propre) qui doit voir le jour en fin d’année.

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com  

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “NÎMES L’Agglo va racheter le Carrefour Market”

  1. La réalisation de la ligne T2 est très attendue, et depuis longtemps. Mais sa gestion par l’Agglo laisse perplexe: mauvaise liaison avec le quartier de l’Alouette parce qu’il faudra traverser tout le boulevard Kennedy; démolition des passerelles sur le périph. qui relient Pissevin à Saint Césaire et aux lycées Raimu et Darboux( les modes de déplacements doux sont-ils sacrifiés?) ; rachat de Carrefour Market, non pour tenter de le ré-ouvrir (seul supermarché de Pissevin et Valdegour, peuplés de plus de 15000 Nîmois, plus que Saint Gilles ou Beaucaire), mais pour le démolir. La « rénovation urbaine » vue par l’Agglo ressemble à une « destruction urbaine ».

    1. Trop MDR une telle méconnaissance des projets TCSP et ANRU. Entre autres, le Carrefour a fermé de sa propre initiative, Carrefour ayant injecté plsrs centaines de milliers d’euros chaque année depuis de nombreuses années et pas vocation à être un service public de proximité non rentable car pas suffisamment utilisé par ceux qui le regrettent désormais, fallait y réfléchir avant, et notamment ne pas accorder d »extension au Lidl. Quant à la ligne T2, elle ne devait raboter qu’une partie du parking, le rachat du foncier de l’ex Carrefour n’est qu’une opportunité foncière comme souvent cela arrive.

    2. Qui plus est renseignez-vous, mais le projet urbain est opérationnellement celui de la ville, les marchés des cabinets d’études urbaines sont bien ceux de la Ville. avec un chef de projet Ville pour chaque quartier à la baguette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité