A la uneActualité générale.ActualitésCulture

MERCREDI CULTURE Jullien Pacioni-Dorna, 19 ans et déjà trois livres publiés

Jullien Pacioni-Dorna, a lancé son thriller " Le Louve ", samedi 9 février au Spot de Nîmes.

Jullien au côté de l'une de ses fidèles lectrice, Catherine, pour le lancement de son livre au Spot

Jullien Pacioni-Dorna est un écrivain gardois de 19 ans, vivant à Clarensac. Passionné de littérature, il est actuellement en licence de philosophie et de lettres modernes. À ce jour, il est l'auteur de trois recueils de poèmes, de deux contes philosophiques et d'un thriller. Rencontre avec un féru de lecture et d'écriture. 

Jullien est passionné d'écriture depuis ses 14 ans : " J'ai commencé à écrire à cet âge-là et je ne me suis plus arrêté ", confie le jeune homme, un fin sourire aux lèvres. En CM2, il s'essaie à la rédaction une nouvelle pour l'École des loisirs sur le thème d'un crocodile qui devait s'appeler " Rage de dents " et qui, bien sûr, avait mal aux dents. Bien que son projet n'ait finalement jamais abouti, seulement deux ans après il est rattrapé par son intérêt pour l'écriture et la lecture : " J'ai lu le poème de Victor Hugo " Elle était déchaussée, elle était décoiffée " et ça m'a tout simplement donné envie d'écrire ", explique-t-il.

Les trois recueils de poèmes de Jullien Pacioni-Dorna

" J'aime aborder des thèmes qui me tiennent à coeur "

Inspiré par Baudelaire, en 4ème, il sort son premier recueil de poèmes " Un autre jour de pluie " principalement placé sous le thème de la tristesse : " Je suis passé par des périodes difficiles dans ma vie. Notamment à cause de problèmes de santé et de la relation que j'avais avec mon père...", raconte sans réserve le jeune auteur. Le premier poème que Jullien a écrit était en mémoire de son chien décédé quelques années plus tôt : " J'aime aborder des thèmes qui me tiennent à coeur même si j'essaie d'aller un peu plus vers le joyeux ".

La même année, inspiré cette fois-ci par Albert Camus et Antoine de Saint-Exupéry, Jullien édite son premier conte philosophique " Hilarion, la Terreur lilloise " dans lequel il raconte l'histoire d'un Lillois cruel avec le monde qui l'entoure au point de pousser les gens au suicide. Celui-ci rencontre finalement un Perse qui va lui tenir tête et le Nordiste Hilarion va décider de le suivre jusque dans son pays et découvrir un nouveau mode de vie.

" Je voulais changer de thème "

En 2015, il auto-édite son deuxième recueil " Petite matinée ensoleillée ". Un opus grâce auquel il va remporter le Prix du Mérite poétique des Poésiades avec son poème " Réveil ". La même année, sa nouvelle " Le Chêne et l’écrivain " reçoit le premier prix, dans la catégorie " lycéen ", du Printemps des auteurs organisé par Nîmes métropole. Plus tard, il édite son deuxième conte philosophique " Le conteur ", qui raconte l'histoire d'un professeur de philosophie et d'un psychologue assez torturé dont les destins vont se croiser. " Il faut savoir que dans ces deux contes, il y a des personnages qui reviennent. " Mais d'où lui vient son inspiration ? Difficile à dire tant lui-même peine à fournir une explication...

Finalement, l'année dernière, il auto-édite son dernier recueil " Révolte et Des Espoirs ". La majorité venue, le jeune poète politise son propos et finit par traiter des sujets tels que la Palestine et la montée de l'extrême droite. Mais comme il n'est jamais où on l'attend, voulant en finir avec ces  personnages récurrents et changer de thème, il auto-édite cette année un thriller : " Je voulais casser un peu avec les thèmes que j'avais abordé avant ". Avec " Le Louve " il s'attaque cette fois à la narration de l'histoire d'une jeune femme policière contrainte d'abattre un braqueur. Un meurtre qui la plongera dans le doute et les remords... 

Les trois romans de Jullien Pacioni-Dorna

" Je m'intéresse beaucoup à la politique " 

Jullien, qui confesse avoir récemment rejoint le Parti communiste, tente de faire passer des messages dans ses recueils ou romans : " J'essaie surtout de faire passer le message de la tolérance. J'ai déjà écrit contre les islamistes et le fanatisme religieux en général ". Car le jeune homme a également un avis bien tranché sur la question de la religion : " Je crois en quelque chose, mais je rejette la religion en elle-même, que ce soit, le catholicisme, le protestantisme ou l'islamisme..." 

Trop dogmatique pour lui, il n'arrive pas vraiment à s'y intéresser... Il a pour projet d'écrire trois nouveaux romans, plus ou moins avancés, qui auront pour thème la vie en général et les difficultés que l'on rencontre dans la société actuelle : " Par rapport à l'environnement par exemple. Il n'y a personne qui bouge... Les gens font des manifestations, mais une fois chez eux, ils ne font plus rien ", regrette-t-il avec l'espoir de voir un jour les choses évoluer. Qui sait si grâce à sa plume...

Kelly Peyron

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité