Faits Divers

AU PALAIS Prison ferme pour les cambrioleurs qui volent dans les tirelires d’enfants

Salle d'audience du tribunal correctionnel d'Alès. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Lundi 18 février, Evan, Anthony et un troisième homme - qui a réussit à s’enfuir - ont cambriolé plusieurs domiciles à Aubussargues, Euzet et Monteils.

« Il nous fallait des sous », explique Anthony, devant le tribunal correctionnel d’Alès, avec un fort accent. Alors, avec son beau-frère Evan, ils sont allés en chercher directement chez leurs victimes, choisies complètement au hasard. Avec un troisième larron qui n’a - pour l’instant - pas été retrouvé, ils cambriolent une première habitation à Aubussargues, une deuxième à Euzet avant de finir leur périple, les poches pleines de bijoux, de parfum et d'espèces, à Monteils.

C’est dans cette commune que, ce lundi 18 février, les trois voleurs vont être repérés par la population. Il semblerait que les beaux-frères ont passé un mauvais moment, si l’on en croit notamment les traces sur les visages des prévenus et le bras dans le plâtre d’Evan… « Quel que soit l’agacement, la violence, je ne veux pas l’entendre. Ils ont été agressés, roués de coups avec des barres de fer. C’est une vendetta, une vengeance populaire », a dénoncé leur avocate avignonnaise, Chaïma El Mabrouk.

Ils ont fouillé la tirelire des enfants

Mais les véritables victimes de ce dossier sont dans la salle d’audience et certains propos passent mal. En larmes, l’une des victimes explique qu’elle a été « touchée dans son intimité » et ajoute : « On travaille toute une vie pour avoir ce qu’on a ». Un père de famille de trois enfants se livre également : « Il a fallu expliquer à mes enfants âgés de 8 à 12 ans que des gens ont fouillé leur tirelire. Maintenant, ma femme et mes enfants ont des difficultés pour dormir ».

Comprenant « le traumatisme » des victimes, la substitut du procureur, Mélodie Fabre, demande 3 ans de prison contre Evan qui a 8 condamnations sur son casier et 12 mois avec sursis contre Anthony. Le tribunal sera plus sévère : s’il confirme les 3 ans contre Evan, Anthony écope, lui, de 9 mois de prison ferme. Ils devront également payer 1 200€ pour le préjudice moral de deux victimes.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité