A la uneActualitésSociété

SIA 2019 Les chefs gardois également à l’honneur

Sébastien Rath, Maxime Chenet et Damien Sanchez, en démonstration au Salon international de l'agriculture (photo Linda Mansouri)

Au Salon, c'est l'occasion de mettre en avant les producteurs, les produits et les chefs qui les subliment. Réunis sous la toque de Gard aux chefs, Sébastien Rath, Michel Benet, Damien Sanchez et Maxime Chenet sont venus réaliser une démonstration à Paris. 

Au grand espace culinaire de l'Occitanie, mardi après-midi, les chefs gardois étaient à l'honneur. Devant un public averti, ils se sont succédé pour faire briller le terroir de notre département. Damien Sanchez, une étoile au guide Michelin avec son restaurant Skab à Nîmes, a lancé les hostilités. Il a mis à l'honneur le Gard Rhodanien en travaillant un foie gras produit à Saint-Laurent-de-Carnols à la ferme de Gubernat, associé au safran de Manjolive à Sabran.

Les assiettes proposées par le chef Damien Sanchez (photo Linda Mansouri)

Une fierté pour ce pur nîmois de représenter pour la première fois le Gard, au Salon international de l'agriculture : "Je suis content de promouvoir les producteurs gardois. Sans eux on n'est rien, ils font la moitié du boulot", a t-il modestement réagi. C'est ensuite Maxime Chenet, chef du restaurant étoilé Entre vigne et garrigue situé à Pujaut, qui a pris la relève aux fourneaux. Un rouget de la méditerranée cuisiné avec une anchoïade avec forcément l'huile d'olive à l'honneur. "C'est une chance de monter à la capitale. Même si on a la plus belle région de France, c'est l'occasion d'en découvrir d'autres", explique t-il un brin chauvin.

Michel Benet, élu 2e meilleur traiteur de France en 2018, profite toujours de cette visibilité qu'offre le SIA. Désormais installé à Avignon, le chef a préparé un dos de rascasse en provenance du Grau-du-Roi, accompagné notamment d'une compotée d'oignons blanc du Vigan. Enfin, Sébastien Rath du restaurant Le Riche à Alès a bouclé la boucle avec un plat à base de veau. Un passionné ravi de pousser enfin les portes de la plus grande foire agricole du monde : "C'est un rêve que l'on partage dans la famille avec mon grand-père. Donc c'est le cœur très lourd que je suis là cette année. Je suis comme un petit garçon. Ces instants là sont précieux". 

Sébastien et ses compères ont eu l'occasion d'en profiter également ce mercredi matin avec l'inauguration officielle de la Bodegard. Les quatre chefs ont cuisiné au cœur du stand gardois pour le plaisir des yeux et des papilles.

Corentin Corger

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité