Actualités

GARD Les quatre Sites remarquables du goût réunis au marché d’Uzès

Ce samedi, les quatre sites remarquables du goût du Gard étaient présents sur le marché d'Uzès (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Quel est le point commun entre l’oignon doux des terrasses de l’Aigoual, les olivettes du pays de Nîmes, les taureaux des près et marais de la tour Carbonnière et la truffe noire de l’Uzège Pont du Gard ?

Il s’agit des quatre Sites remarquables du goût du Gard, un label national qui distingue des territoires berceaux d’une production emblématique, associés à un patrimoine, à une culture et à un environnement exceptionnel. À ce petit jeu, le Gard se défend bien, et même très bien : avec ses quatre Sites, il figure dans le peloton de tête au niveau national. Alors à l’occasion de la manifestation Goût de France (qui s’écrit aussi Good France), qui célébrait cette semaine la gastronomie française aux quatre coins du monde, le Département, Gard Tourisme, les chambres consulaires et les Sites se sont regroupés pour proposer pour la première fois une présence commune sur le marché d’Uzès ce samedi.

Pour le président du Conseil départemental Denis Bouad, « il était important de faire découvrir ces produits d’exception que nous produisons dans ce département. » Un département qui compte sur ces Sites pour faire de la promotion touristique : « nous avons besoin de véhiculer cette image positive du Gard, car nous avons des possibilités de développement économique énormes dans le tourisme », poursuit Denis Bouad, avant d’ajouter que le stand du Gard au Salon de l’agriculture et le passage du Tour de France cet été poursuivent ce même but.

Le développement économique est aussi du côté des producteurs des Sites remarquables du goût, ainsi un des producteurs d’olivettes de Nîmes présents samedi affirmait venir de signer un contrat pour exporter 600 bouteilles d’huile d’olive à New York. « Ce sont des ambassadeurs du territoire », se félicite le vice-président du Département et président de Gard tourisme Philippe Pecout. Un élu qui voit également dans la gastronomie une des portes d’entrée touristiques du Gard.

Alors les protagonistes comptent poursuivre cette politique de labellisation : d’ici la fin de l’année, le Gard devrait compter un cinquième Site remarquable du goût avec la figue de Vézénobres. « Cela va valoriser Vézénobres, qui a fait par ailleurs un dossier pour devenir Plus beau village de France », note Philippe Pecout, qui envisage déjà une démarche similaire pour les pommes reinettes du Vigan. Et avec ce cinquième Site remarquable du goût, le Gard redeviendra le premier département de France en la matière.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité