ActualitésCulture

BAGNOLS Les paysages au cœur du nouveau colloque de l’Académie de Lascours

Organisateurs et partenaires ont présenté le colloque mardi matin à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« Nos paysages intérieurs, extérieurs, d’ici et d’ailleurs » : le titre du colloque organisé du 4 au 7 avril par l’Académie de Lascours à Bagnols est à lui seul tout un programme.

L’Académie de Lascours, fondée en 1988 au château de Lascours par l’ancien journaliste Jacques Bonnaud, se donne pour mission de favoriser le rayonnement de la culture dans le Gard rhodanien, notamment via des conférences gratuites. C’est dans ce cadre que l’Académie, qui compte 45 membres, organise ce colloque qui prend la suite de celui sur les années folles dans le Gard rhodanien, il y a trois ans. « Cette fois, nous avions envie de parler de tout ce qui nous entoure et qui a changé depuis trente ans », explique la présidente de l’Académie, Arlette Fetat.

Un sujet, les paysages, à prendre au sens large. « Le mot paysage est un joli mot, mais il nous amène souvent à être dans la nature, alors que ce que nous voyons de nos fenêtres et dans nos intérieurs n’est pas rien », ajoute la présidente. Autant de paysages qui ont bien changé depuis trois décennies, et que le colloque abordera à travers des rendez-vous variés.

Photos, conférences et cinéma...

Des expositions d’abord : celle des photos de Jean Discours dans le hall du centre hospitalier (du 25 mars au 14 avril), celle de photos des écoles élémentaires de Saint-Paul-les-Fonts et Jules-Ferry de Bagnols à la médiathèque (du 2 au 30 avril), celle de photos du vieux Bagnols dans les vitrines de 70 commerçants de Bagnols (dont une vingtaine de clichés à la Bourse) (du 26 mars au 6 avril) ou encore celle des élèves de l’école suédoise du Mont-Cotton, « Horizon anthropocène », sur le thème des traces humaines dans les paysages (du 1er au 14 avril à l’école suédoise, rue Crémieux). Le colloque s’ouvrira le jeudi 4 avril à 18 heures à la médiathèque avec le vernissage de l’exposition.

Le cinéma ne sera pas en reste, avec la projection de deux films du réalisateur de la Nouvelle vague Jean-Daniel Pollet, « un cinéaste fasciné par la Méditerranée », explique le réalisateur et académicien Jean-Paul Fargier, qui présentera la soirée le vendredi 5 avril à la Pyramide. Le film Méditerranée, fruit d’un périple du réalisateur dans plusieurs pays du bassin méditerranéen, et le film Dieu sait quoi, dont les images ont été tournées à Cadenet (Vaucluse) et les textes sont signés du poète nîmois Francis Ponge, seront projetés. « Ces films parlent des paysages méditerranéens, mais en les élargissant à des dimensions cosmiques », ajoute Jean-Paul Fargier.

Les conférences se tiendront le samedi 6 avril à la salle multiculturelle. La journée débutera à 10 heures avec une conférence de Bernard Folléa sur « les enjeux du paysage, l’exemple du Gard », puis à 11 heures Martine Lafon parlera « paysagistes et artistes », avant, à 11h50, de passer à table avec Christian Feller et la nutritionniste Nathalie Thiéblemont, qui travailleront sur un « repas paysage » de saison (20 euros, sur inscription). À 14 heures, Sylvie Leoni abordera les « paysages et imaginaires en littérature », puis à 14h50 Thierry Joffroy emmènera l’assemblée en Afrique, avec « l’habitat de terre chez les Somba, au Bénin. » Enfin, l’artiste-peintre Frédérique Lemarchand peindra en direct un tableau sur son paysage intérieur à 16h10. Le soir, à 18 heures à la Pyramide, l’altiste Pierre-Henri Xuereb et l’accordéoniste Grégory Daltin donneront un concert.

Le dimanche 7 avril à 11 heures, direction l’extérieur et le grand air du château de Gicon, à Chusclan, « pour une vision panoramique du paysage régional, avec les vignes, le mont Ventoux et le mont Lozère, le paysage industriel », énumère Arlette Fetat. Des mini-conférences y seront données et Fabrice Lli y saisira des croquis, avant un brunch de conclusion du colloque à 13 heures, offert par l’Académie. Une académie pour qui ce colloque représente, selon sa présidente, avant tout « le plaisir du partage. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Plus d’informations ici.

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité