Culture

UZÈS À la médiathèque, quatre expositions sur les arbres perchées

Le photographe Hervé Clavreul (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

C’est le printemps (si, si !), et même le Printemps du développement durable, notamment dans le Pays d’Uzès. Pour célébrer ça comme il se doit, la médiathèque d’Uzès propose quatre expositions autour des arbres.

Procédons de bas en haut, avec dans la salle des conférences l’exposition des peintures de Paule Tavera-Soria, une série intimiste sur les arbres réalisée à partir de « soixante à quatre-vingt couches de glacis », explique l’artiste, basée à Avignon, où elle partage sa passion dans son atelier. Dans des tons froids, « après la masse et les racines dans des précédentes expositions, je m’intéresse désormais à l’arbre phénix, qui renaît de ses cendres », poursuit Paule Tavera-Soria. L’exposition est visible jusqu’au 25 mai. Juste à côté, les livres d’artistes signés Béatrice Libert et Anne Bolori, avec des photos de Laurence Toussaint (éditions Signum), célèbrent délicatement les arbres. Si délicatement que des gants vous sont fournis si vous voulez en tourner les pages. À voir jusqu’au 25 mai aussi.

Paule Tavera-Soria (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

On passe par la salle d’exposition, avec du mobilier artisanal et design signé Pierre-Henry Beyssac et Dimitry Hlinka, en collaboration avec le lycée des métiers d’art Georges-Guynemer. Une exposition qui, si elle ne fait pas partie du Printemps du développement durable, vaut tout de même le détour. Ici, le bois, marqueté, travaillé avec le plus grand soin, se fait oeuvre. À voir jusqu’au 18 mai. Parenthèse refermée, on monte l’escalier pour faire escale dans la cour de la chapelle, avec une exposition de bonsaïs issus d’une collection particulière.

Des oeuvres du marqueteur Pierre-Henry Beyssac (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Dans la chapelle de la médiathèque, les arbres se font photos, avec l’exposition signée du club photo des Azimutés d’Uzès. Enfin une partie de l’exposition : l’hôtel de ville, la Chapelle des Capucins et l’espace d’arts visuels de l’avenue Général-Vincent accueillent eux aussi les photos du club. À la chapelle de la médiathèque, on s’attarde sur la série de photos carrées d’Hervé Clavreul, qui évoquent les saisons. Le photographe superpose des photos et les combine pour recréer les saisons, et c’est tout : « ce sont des superpositions d’instantanés », présente-t-il. Les couleurs se superposent et surprennent, « je ne transforme pas les couleurs, la superposition créée des changements », note Hervé Clavreul, qui apprécie particulièrement les tons et les couleurs de l’automne et du printemps, qui le lui rendent bien. L’exposition est à voir jusqu’au 18 mai.

Une collection privée de bonsaïs est également exposée (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Entrée libre et gratuite aux heures d’ouverture de la médiathèque. Plus d’informations ici.

Thierry ALLARD
thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité