A la uneActualités

ALÈS La résidence de Rochebelle produit et consomme sa propre énergie

La résidence de Rochebelle compte cent logements. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

La plus importante opération d’autoconsommation collective en France vient de voir le jour à Alès : depuis quinze jours, la résidence de Rochebelle, au bord du quai de Bilina, bénéficie d’une énergie autoproduite grâce à des panneaux photovoltaïques.

L’opération a été baptisée « Le soleil de Rochebelle ». Car c’est bien le soleil, couplé aux panneaux photovoltaïques installés sur 600 m² sur le toit de la résidence, qui va permettre de couvrir jusqu’à 20% des besoins en électricité de chaque foyer ainsi que la majeure partie des consommations des parties communes. Un projet mené par EDF, avec le bailleur social des Logis Cévenols, et avec l’accord des habitants. Grâce à cette installation, ces derniers devraient faire des économies sur leur facture d’électricité : « On estime le bénéfice à environ 100€ par an et par logement », précise Jacques Monti, directeur régional d’EDF commerce Méditerranée.

Mardi, lors de l'inauguration de l'opération par EDF et les Logis cévenols. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Pour répartir équitablement la production photovoltaïque entre chaque occupant, un système de pilotage de l’installation a été mis en place. En activant au bon moment chacun des ballons d’eau chaude individuels, le surplus d’énergie produite dans la journée est stocké « de manière à ne jamais perdre de kW », souligne Frédéric Marcos, directeur de programme au pôle Clients, services et action régional d’EDF. Quatre mois de travaux ont été nécessaires pour installer les panneaux et les modules de pilotage dans les logements, « le plus long étant la phase de conception », ajoute Frédéric Marcos.

Le résultat devrait être à la hauteur des objectifs visés. D’ores et déjà, les Logis cévenols vont procéder à une augmentation des loyers à hauteur de trois euros par habitation. « Si dans trois ans, l’expérience s’avère concluante, les loyers augmenteront à nouveau de trois euros », explique Philippe Curtil, directeur général des Logis cévenols. Président de l’Office public et maire de la Ville, Max Roustan se félicite « qu’Alès soit à la pointe de l’innovation » tandis que le conseiller régional Jean-Luc Gibelin rappelle l’ambition de l’Occitanie de devenir la première région à énergie positive en 2050. L’opération « Le soleil de Rochebelle » à Alès est un premier pas de belle envergure.

Élodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité