Faits Divers

GARD Viol d’une joggeuse : l’homme interpellé hier remis en liberté, l’ADN ne correspond pas

Photo illustration Objectif Gard

Un homme a été interpellé jeudi matin et placé en garde à vue à la compagnie de gendarmerie de Bagnols-sur-Cèze.

Il a été relâché ce vendredi midi. Il a totalement nié le viol durant sa garde à vue et l'ADN masculin retrouvé sur la victime ne correspond pas avec le sien. Des éléments imparables qui ont conduit le parquet de Nîmes qui supervise cette enquête prioritaire dans le Gard, à lever la garde à vue du suspect pour lequel aucune charge n'est retenue.

Pour rappel concernant les faits, le lundi de Pâques une femme d'une quarantaine d'années a été abusée sexuellement alors qu'elle faisait son footing sur un chemin secondaire au milieu des vignes, sur la commune de Saint-Alexandre. Un portrait robot de l'agresseur a été réalisé et diffusé. L'enquête se poursuit....

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

1 commentaire sur “GARD Viol d’une joggeuse : l’homme interpellé hier remis en liberté, l’ADN ne correspond pas”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité