A la uneActualités

SAMEDI DE RIRE Chanson de l’année et girouette de l’année : le best-of des commentaires de la semaine

Attention, c'est parti ! (Photo Anthony Maurin).

Vous nous lisez, alors nous aussi on vous lit : on est comme ça chez Objectif Gard !

Vous connaissez ce sentiment de payer pour une chose, ou de voter pour un candidat, et d’être déçu de ce qu’on vous offre, de vous être senti pris pour un jambon ? Eh bien à en juger par vos commentaires sur la Chanson de l’année de TF1 et le candidat aux municipales de Nîmes Olivier Jalaguier, ça peut aussi exister avec un spectacle gratuit, et avec un homme politique pour lequel on n’a pas encore pu voter.

« Et ben franchement c'etait bof »

L’enregistrement de la Chanson de l’année, émission de TF1, se tenait jeudi soir aux arènes de Nîmes, avec un parterre d’artistes cinq étoiles : Angèle, Kendji Girac, Pascal Obispo, M Pokora, Soprano, Florent Pagny ou encore Mika, excusez du peu. Seulement voilà : l’enregistrement d’une émission n’est pas un concert, et le public venu nombreux (en tout cas au début) l’a appris à ses dépens. Ainsi, l’enregistrement, et donc les concerts, a pris fin à… 2h22, selon notre endurant mélomane et néanmoins journaliste Anthony Maurin. Pas grave, pour Stéphanie : « Oh oui finit à 2h22 mais c étai genial ». Mais Stéphanie ne représente pas l’opinion générale, en tout cas à en juger par les commentaires Facebook laissés sur notre page.

« Et ben franchement c'etait bof », lance Adeline en se tordant le nez, quand Laurie explicite quelque peu : « Rien ne vaut un bon direct, aucune spontanéité, ni du public ni des artistes.. Déçue ! ». Richard lui va plus loin, dans l’avis, pas les explications : « Nul nul nul ». Il est suivi par Marco, qui estime pour sa part que c’était simplement « De la merde cette année désolé ! » De quoi consoler quelque peu Vanou, qui n’a visiblement pas pu obtenir de places pour l’événement : « sa va on a rien rater d'intéressant ouf 😂 ». Reste que cette soirée de concerts était gratuite, précisément car il s’agissait d’enregistrer une émission, et pas de proposer un festival. Comme le rappelle Danièle, avec force emojis : « le gratuit ben ça se paye, 🤣🤣🤣🤣 ». Aussi en heures de sommeil.

« C’est votre méthode de faire du journalisme ? »

Jacques Dutronc n’était pas sur la scène des arènes jeudi soir. C’est dommage, sa célèbre chanson L’Opportuniste aurait eu sa place à Nîmes après la déclaration de candidature aux municipales d’Olivier Jalaguier, qui a annoncé briguer l’investiture d’En Marche. Problème : en 2017 dans l’une de ses truculentes vidéos « Jeudi ma façon de penser »(*), le candidat à l’investiture du parti d’Emmanuel Macron y allait à la truelle, qualifiant celui qui serait élu quelques semaines plus tard président de la République de « poubelle », et son épouse de « cougar », parmi d’autres élégances. Exhumée par Objectif Gard cette semaine, la chronique d’Olivier Jalaguier fait réagir : « T'as pas froid à tes yeux toi guignol que tu es », lance Gio, quand Jérôme estime que « Les carrièristes toujours prêt a sortir de la poubelle pour aller a la pourriture » et que Rebecca ajoute : « encore un opportuniste !!! ».

Il fallait donc éteindre l’incendie qui commençait à poindre dans nos commentaires, et c’est le pompier Daniel qui s’y est collé, défendant pied à pied Olivier Jalaguier, qui aurait changé d’avis : « 2 ans après, le volontarisme présidentiel affiché pour redynamiser la France et orienter prioritairement l'action publique vers l'égalité des chances et non plus l'assistance sans contrepartie a fait changer d'avis Olivier sur Macron et plus généralement sur LREM, mais n'atteste aucunement d'un changement opportuniste de convictions. » Bref, comme le disait l’homme d’État du XXe siècle Edgar Faure : « Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent. » Honnête, Daniel reconnaîtra qu’il est membre du « groupe de réflexion » du candidat au municipales. D’autres, comme Jean-Charles, pointeront du doigt votre journal préféré : « Règlement de compte Mr Objectif Gard. C’est votre méthode de faire du journalisme ? » Si vous parlez du fait de mettre un homme qui brigue les suffrages des Nîmois face à ses contradictions, alors oui, c’est notre méthode, Jean-Charles.

Laissons le mot de la fin à Françoise, qui prend peur en voyant la liste des impétrants à l’hôtel de ville nîmois s’allonger : « Nom de Dieu ! 34 listes aux européennes, 55 aux municipales ! » Et il reste encore dix mois avant le scrutin, Françoise…

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

(*) Olivier Jalaguier est comme Objectif Gard adepte des jeux de mots impliquant les jours de la semaine, ce qui doit être salué.

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité