A la unePolitique

EUROPÉENNES Le mode d’emploi des élections

(Photo d'illustration : Anthony Maurin / Objectif Gard)

C’est jour de vote ! Avant de glisser votre bulletin dans l’urne, petite séance de révision : qui élit-on aujourd’hui ? À quoi sert le Parlement européen ? Y a-t-il un second tour ? Les réponses sont ici.

Qui élit-on ce dimanche ?

Les députés européens, aussi appelés eurodéputés, qui siègent au Parlement européen, l’institution de l’Union européenne qui représente les citoyens des États membres. La France dispose de 74 sièges à ce jour. En tout, le Parlement européen compte 751 eurodéputés. Le Brexit, voté en 2016 mais pas encore effectif -d’ailleurs les Britanniques ont voté ce jeudi- provoquera un passage à 705 eurodéputés quand il rentrera en vigueur.

À ce moment là, certains pays, dont la France, gagneront quelques eurodéputés. C’est pour cette raison que les 34 listes françaises sur la ligne de départ ce dimanche comptent 79 noms chacune. Notez que ce scrutin fait appel au second plus grand électorat du monde derrière celui de l’Inde, avec 427 millions d’électeurs répartis dans 28 États membres.

À quoi sert le Parlement européen ?

Composé d’eurodéputés élus au suffrage universel direct depuis 1979 pour un mandat de cinq ans, le Parlement européen dispose des pouvoirs législatif, budgétaire et de contrôle. Ainsi, il amende et vote les textes présentés par la Commission européenne, avec le Conseil de l’Union européenne. Ses députés peuvent le faire lorsque les textes en question concernent les domaines de compétences du Parlement, comme l’emploi, les affaires étrangères ou l’agriculture. Chaque domaine fait l’objet d’une commission. Dans ces commissions, les députés européens rédigent des rapports et font des propositions de loi.

Le Parlement établit aussi avec le Conseil le budget annuel de l’Union, et dispose d’un droit de veto dans seize domaines, notamment la signature de traités internationaux. Le Parlement a son mot à dire dans la désignation du président de la Commission, et peut décider de la censurer. Dans ce cas, la Commission doit présenter sa démission ou destituer son commissaire.

Y a-t-il un second tour ?

L’élection européenne est, à la différence de l’élection législative en France, un scrutin de listes nationales à un seul tour et à la proportionnelle à plus forte moyenne. En clair : on ne vote que ce dimanche, tous pour les mêmes 34 listes qu’on soit à Nîmes, Paris ou Brest, et chaque parti qui aura recueilli plus de 5 % des suffrages exprimés obtiendra des sièges. Notez que vous ne vous retrouverez pas avec 34 bulletins de vote différents devant vous dans votre bureau de vote, puisque certaines listes n’ont pas les moyens de les imprimer et de les acheminer. Si vous voulez voter pour une de ces listes, il vous faut donc télécharger et imprimer le bulletin pour voter.

À la fin, le « gâteau » de 74 sièges (plus 5 qui attendront que le Brexit devienne effectif pour prendre leurs fonctions) sera partagé à la proportionnelle, en fonction du nombre de voix recueilli par chaque parti au dessus de la barre des 5 %. Donc pas de second tour, verdict ce dimanche soir.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité