Actualités

NÎMES Concours d’architectes pour le futur Palais des congrès de Nîmes : quatre candidats en lice

Le parking actuel de la CCI Gard et futur emplacement du Palais des congrès (Photo Anthony Maurin).

La ville de Nîmes a décidé la construction d’un Palais des congrès sur les parcelles actuellement libérées de l’ancien hôpital Ruffi et de l’actuel parking de la Chambre de commerce et d'industrie, entre le Musée de la romanité et la rue Porte de France. On connaît désormais les quatre candidats en lice.

Ce bâtiment, d’une surface d’environ 10 000 m2 comportera un auditorium de 500 à 700 places, ainsi que plusieurs espaces de réunions, de commissions, d’expositions et de restauration. En 2020, le Palais des congrès se présentera comme un équipement à haute qualité architecturale et à haut niveau de service, avec une identité propre et singulière, affirmant son originalité et lui permettant de se démarquer d’une concurrence plus standardisée.

Cette opération s’inscrit dans la volonté de favoriser le développement économique et touristique du territoire nîmois. Le futur Palais des congrès permettra d’accroître l’attractivité de la Ville et proposera une offre globale dans le domaine de l’événementiel, des congrès et des séminaires.

Ce projet est également l’occasion de poursuivre la politique de revitalisation et de requalification urbaine du centre-ville. En effet, la Ville a fait le choix fort d’implanter ce nouvel équipement en cœur de ville, dans un quartier qui concentre plusieurs monuments antiques emblématiques, dans la continuité du Musée de la romanité et de son jardin archéologique inaugurés il y a un an.

Le Palais des congrès sera un lieu facteur de dynamisation du centre-ville avec une identité marquée mais il doit également s’insérer naturellement dans un tissu urbain très dense et respecter la richesse patrimoniale qui l’entoure.

L’enveloppe prévisionnelle des travaux pour ce projet est estimée à 35 M€ hors taxes. Elle comprend les équipements techniques de base, la scénographie, les mobiliers, les équipements vidéos-audio intégrés et les aménagements extérieurs. Le coût global du projet sera fixé à l’issue du concours d’architecture. Les demandes de financement pourront alors être réalisées par la Ville de Nîmes auprès de ses partenaires.

L'architecte sera choisi d'ici la fin de l'année

Suite au comité de pilotage du 29 janvier 2019 qui a permis d’arrêter une emprise pour le projet, la Ville a lancé un concours de maîtrise d’œuvre. Le tissu urbain très dense, l’histoire du site (emprise de l’ancien Hôtel Dieu), la mitoyenneté avec plusieurs bâtiments inscrits à l’ISMH (Inventaire supplémentaire des monuments historiques) et le Musée de la romanité contemporain, ajoutés à la proximité de plusieurs monuments emblématiques de la période antique, imposent une très grande qualité architecturale pour ce projet qui devra trouver son identité tout en s’insérant naturellement dans cet environnement particulièrement riche.

Le positionnement haut de gamme et le type de congrès ciblés pour le futur Palais des congrès nécessitent d’apporter la même importance à l’architecture intérieure, qui sera une part importante de la mission. Le projet s'inscrit dans une démarche environnementale de développement durable et de maîtrise des coûts tout au long de la vie de l’ouvrage.

Les candidats architectes étaient appelés à proposer des équipes réunissant toutes les compétences nécessaires à la conception d’un équipement de cette ambition : architecture, architecture d’intérieur, design et graphisme, paysagisme et aménagement urbain, scénographie, acoustique, éclairage, équipements multimédia, qualité environnementale et études techniques.

119 dossiers de candidature ont été déposés dans les délais. Parmi ce nombre record pour un appel d’offres à Nîmes, on trouve bon nombre d’architectes français et internationaux parmi les plus renommés et souvent associés à des équipes régionales. Ce résultat prouve l’intérêt suscité par le projet et l’attractivité de la ville.

Cette journée complète d’examen rigoureux des dossiers a permis au jury composé du maire, des élus et des personnalités désignées de la CCI, Conseil départemental, Conseil régional et des personnalités qualifiées de s’entendre sur un choix clair en faveur de 4 candidats :
- BTUA – Bernard TSCHUMI (Paris)
- BAROZZI VEIGA (Coire)
- BJARKE INGELS Group (Copenhague)
- CHABANNE + Partenaires (Aix en Provence)

Dans les jours qui viennent, ces quatre équipes vont être invitées à imaginer un projet de Palais des Congrès, qu’elles devront déposer au début de l’automne. Le même jury se réunira une seconde fois avant la fin de l’année pour classer ces projets et permettre à la Ville de choisir le lauréat.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité