A la uneActualitésCulture

NÎMES « La contre-affiche », premier rituel de la Feria

Tous les mardis avant la Feria de Pentecôte, le dessinateur Eddie Pons signe sa contre-affiche.

Eddie Pons en forme et déjà prêt pour la Feria (Photo Patrick Camplan)

Cette année, comme beaucoup d'autres avant elle, c'est la séance apéro dédicace de la contre-affiche d'Eddie Pons qui donne le coup d'envoi de la Feria. Une dérogation à la tradition, l'événement s'est déroulé au restaurant La Terna pour la première fois, l'Aiglon ayant baissé le rideau. 

Ceux qui ne font pas la queue pour obtenir leur dédicace  sacrifie à ce premier apéro de Feria (photo Patrick Camplan)

Pas de Feria sans affiche et pas d'affiche sans sa contre-affiche et ce depuis 1993. Eh oui !  Les aficionados nîmois ne manqueraient ce rendez-vous pour rien au monde. La foule habituelle était massée à l'extérieur de la Terna, une façon d'humer les premiers parfums de la fête et de trinquer à sa réussite. Dans la foule, pas si anonyme que ça, Alain Clary, prédécesseur de Jean-Paul Fournier à la mairie de Nîmes, Laurent Burgoa, adjoint du maire actuel, parmi les hommes et les femmes qui laissent tomber appartenance sociale ou politique pour sacrifier à cette sympathique tradition.

Nouveauté encore, chaque contre-affiche, donnait droit à un foulard bleu (denim), indispensable accessoire du dress code en vigueur pour les festivités qui s'annoncent. Comme les années précédentes, les acquéreurs de la contre-affiche avaient le privilège de la faire dédicacer par son auteur au prix d'une interminable queue qui elle aussi fait partie du rituel.

L'affiche

L'affiche officielle  trônait en bonne place, c'est un peu elle aussi la star de la fête (photo Patrick Camplan)

C'est Brigitte W qui a réalisé l'affiche 2019 à la fois sobre, féminine et très tauromachique dans sa représentation de ce détail du costume de lumière .

La contre-affiche

contre affiche 2019

Eddie Pons a choisi de mettre les toros au boulot pour la réalisation de sa contre-affiche, un clin d'œil drôle et tendre, comme toujours.

Pour info, les malchanceux ou les étourdis qui n'ont pas encore leur contre-affiche peuvent se la procurer pendant toute la durée de la Feria à la Librairie littéraire, rue des Arènes à Nîmes (10€).

 

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité