A la uneActualités

NÎMES EN FERIA Le vendredi tout est permis !

Retour en images sur cette deuxième soirée de la Feria.

Il est à peine 20h, c'est l'heure de l'apéro et tous sacrifient au rituel notamment rue Fresque (photo Véronique Camplan)

Après les prémices d'hier, cette fois ça y est, la Feria a vraiment commencé. Quelques gouttes de pluie n'ont pas découragé les festaïres. L'abrivado a eu lieu ainsi que toutes les manifestations. Retour sur ce vendredi soir de Feria !

Apéro au Prolé

Au Prolé, l'affluence fait carton plein (Photo Corentin Corger)

 
Les fidèles ne manqueraient ce rendez-vous pour rien au monde. Une Feria réussie commence ou finit par une halte au Prolé. Plus de tables, juste un grand comptoir, il faut être en jambes pour tenir la distance.

La Placette comme avant

Magie de la musique Gipsy qui rassemble toutes les générations au rythme de la fête (Photo Véronique Camplan)

Il y a bien longtemps la Placette était au cœur de la fête. Puis la fête s'est déplacée. Mais vendredi soir, les Gipsy's sont venus incarner ces temps lointains avec leur musique à la fois chaude et piquante. La Placette se déhanche, sourit, bouge et renaît pour un soir  …

Une fanfare et de doux géants

D'immenses toros et de la musique de fanfare, on est bien à la Feria (photo Véronique Camplan)

Il est plus de 22h et une fanfare déambule dans les rues accompagnée de doux géants qui au passage, viennent taquiner les passants. Effet festif garantit hors des spots où la foule se presse. Une parade débutée sur l'Esplanade Charles de Gaulle.

Il faut en avoir dans les bras (Photo Corentin Corger)

Les sportifs montrent la voie

Benjamin Gallego, handballeur à l'USAM, debout sur le comptoir prend le contrôle de l'ambiance au Dali bar (Photo Corentin Corger)

Dans la rue Reboul, devant le Dali bar c'est l'effervescence. Certains joueurs de l'USAM et du RCN se sont retrouvés pour festoyer ensemble. Mais sans discussion possible, le meilleur pour mettre l'ambiance est le pivot de la Green Team, Benjamin Gallego, qui a pu fêter avec ses partenaires la qualif' en Coupe d'Europe.

Ambiance sympathique rue Reboul (Photo Corentin Corger)

Manger c'est tricher

Cette bande d'amis se régale avec une assiette de paella bien garnie (Photo Corentin Corger)

Face aux bodegas, les restaurants sont également dressés pendant la Feria. De quoi tenir le coup avec une paella dans l'estomac.

Pablo Romero

À Pablo Romero, avant minuit, la bodega affichait déjà complet (Photo Corentin Corger)

La Feria c'est aussi les bodegas privés mais certaines font rapidement le plein. À Pablo Romero, rendu célèbre pour sa messe sévillane, difficile de se frayer un chemin au milieu des festaïres à tout juste 23h.

Pablo Romero et son décor authentique (Photo Corentin Corger)

Ambiance populaire

Ces messieurs ont promis de prendre soin de la licorne (Photo Corentin Corger)

La Feria c'est avant tout un moment festif et convivial dans les nombreuses rues de Nîmes. Chacun se laisse aller et se prête volontiers à un petit souvenir en photo. Histoire de dire "tu te rappelles il y a dix ans quand on y était !"

Le taureau du Victor Hugo brillait de mille feux (Photo Corentin Corger)

Franc succès pour la batucada, rue de la Madeleine (Photo Corentin Corger)

 

Le Café Carré, les bras en l'air pour le DJ Jessy Flanagan (Photo Corentin Corger)

Véronique Camplan et Corentin Corger

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité