A la uneActualitésSports Gard

ÉTOILE DE BESSÈGES 50e édition : retour de la 5e étape et un départ du Pont du Gard

(De gauche à droite) Jacques Prévost, Jacky Valy, Denis Bouad, Roland Fangille, Max Roustan et Fabrice Verdier (Photo Corentin Corger)

Ce mercredi après-midi, à Alès, se déroulait la présentation générale de la 50e édition de la course cycliste professionnelle l'Étoile de Bessèges, qui aura lieu du mercredi 5 au dimanche 9 février 2020. Pour cet anniversaire, le budget est déjà bouclé huit mois avant l'épreuve qui verra le retour de la 5e étape et la quatrième partira du Pont du Gard.

Après avoir failli disparaître la saison dernière à cause du non-remboursement des frais d'étape d'un montant de 36 000 € par la commune de Laudun-L'Ardoise, l'Étoile de Bessèges voit déjà sa 50e édition quasiment ficelée. Un anniversaire symbolique pour une course qui fait partie de l'UCI Europe Tour. C'est l'effort conjoint de 10 000 € de dotation exceptionnelle par le Conseil départemental, le Conseil régional, Nîmes métropole et Alès Agglo, qui avait permis de sauver l'édition de 2019, malgré une étape de moins au programme.

"On ne savait pas en 1971 que 50 après on serait encore là. Je pense à tous les collègues qui nous ont quitté, c'est ce qui fait le plus mal au cœur. C'est grâce à  tous les bénévoles que l'on a réussi", savoure nostalgique Roland Fangille, fondateur de l'épreuve. Assuré de l'organisation de la 50e édition, ce dernier va passer des nuits plus tranquille jusqu'au mercredi 5 février 2020, date du départ. L'arrivée aura lieu le dimanche 9 février à Alès avec un retour à une formule avec une cinquième étape.

Une étape classique pour débuter qui devrait avoir lieu en Terre d'Argence mais qui reste encore à définir entre Bellegarde et Beaucaire. Le jeudi, place à l'étape sur le territoire de Nîmes métropole avec un départ de Milhaud et une arrivée normalement prévue à la gare de Manduel. Logiquement, Bessèges est à l'honneur sur la troisième étape qui fera un détour par Méjannes-le-Clap.

Une image de l'Étoile de Bessèges 2019 (Photo : Jean-Mathieu Cazenove)

La nouveauté arrive sur l'étape du samedi qui partira pour la première fois du site du Pont du Gard pour s'achever sur le Mont Bouquet situé à quelques kilomètres d'Alès et qui culmine à 629 mètres d'altitude. Comme d'habitude la dernière étape sera un "contre-la-montre" qui se déroulera dans la capitale cévenole avec un finish de grimpeur pour atteindre le sommet de Notre-Dame-de-l'Ermitage. Comme depuis deux ans, le tracé ne comprend pas d'incursion à Nîmes.

600 000 € de subventions publiques

Huit mois avant cette édition anniversaire, le budget de 800 000 € est quasiment bouclé grâce à l'investissement des collectivités qui représente deux tiers du financement. "Vous avez consacré votre vie à cette course, reconnue au niveau international et qui fait rayonner notre département", salue avec respect, Denis Bouad, président du Département, dont la participation financière s'élève à hauteur de 135 000 €.

Autre partenaire, la Ville d'Alès et l'Agglo d'Alès, représentées par Max Roustan qui a remué le couteau dans la plaie : "On a compensé la perte de finances due à l'erreur de certains collègues de ne pas faire face à leurs obligations." Une plaie désormais refermée pour les organisateurs grâce au pansement financier auquel les deux collectivités alésiennes ont participé pour 130 000 €. Nîmes métropole est également présent avec un investissement proche de 100 000 €. "Le sport est porteur d'unité et c'est une arme absolument indispensable en terme d'attractivité territoriale", a assuré Jacques Prévost, directeur de la communication à l'Agglo nîmoise, qui représentait le président Yvan Lachaud, excusé.

Enfin, le quatrième mousquetaire est la Région qui octroie une enveloppe de 70 000 €. "Le vélo est un sport individuel qui ne peut se gagner qu’avec une bonne équipe et on l’a joué collectif pour sauver l’Étoile même si on avait pris une bordure", a déclaré le conseiller régional Fabrice Verdier en jouant du vocabulaire cycliste qui aurait fait de lui un coéquipier combatif. Des collectivités qui ont voulu afficher un côté rassembleur et uni. Dans ces sommes une partie comprend les droits télés et l'organisation des étapes (40 000€ en semaine, 50 000 € samedi et 70 000 € dimanche). Pour la troisième année consécutive, les quatre dernières étapes seront retransmises sur la Chaîne l'Équipe où des pics à près de 600 000 spectateurs ont été atteint en 2019.

Le reste du budget public provient des communautés de communes Terre d'Argence et de Cèze-Cévennes mais également de la commune de Bessèges. Comme on dit, on espère être là dans 50 ans pour la présentation de la 100e édition.

Corentin Corger

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité