ActualitésEconomie

AIMARGUES GRTgaz inaugure ses nouveaux locaux

Aimargues inauguration GRTgaz (photo Véronique Camplan)

Jeudi dernier, Michel Castellani, responsable du Pôle Exploitation Rhône-Méditerranée de GRTgaz, inaugurait le nouveau site d’exploitation de GRTgaz  à Aimargues (Gard), en présence de Jean-Paul Franc, maire d’Aimargues et président de la communauté de communes de Petite Camargue. En devenant propriétaire du lieu, GRTgaz renforce son ancrage territorial. 

Dans le cadre du programme de renouvellement et de modernisation de ses installations, GRTgaz a investi 1,6 millions d’euros dans ce nouveau bâtiment de 800 m2, construit aux normes environnementales. La totalité des travaux liés à ce projet ont été réalisés par des entreprises locales. Au sein de ce nouvel espace, Christophe Lecomte, responsable de secteur, et 13 agents et techniciens d’exploitation travaillent à la maintenance et à l’entretien des installations et du réseau de transport de gaz de l’entreprise. 

Présent en région Occitanie sur les départements du Gard et de l’Hérault, GRTgaz exploite près de 710 kilomètres de canalisations de gaz qui alimentent 5 clients industriels, et 86 postes de distribution publique desservant plus de 830 communes. En 2018, GRTgaz a investi 4 millions d’euros pour développer et moderniser le réseau de transport de gaz et 28 millions d’euros de commandes ont été passés à des entreprises régionales. 

Aimargues inauguration GRTgaz (photo Véronique Camplan)

Cette nouvelle installation est une excellente opération du point de vue de deux parties. Côté GRTgaz, comme l'a souligné Michel Castellani, c'est l'opportunité de rester sur le territoire de la commune où le site d'exploitation était déjà implanté depuis 1995 mais dont les locaux étaient devenus obsolètes. Une implantation stratégique pour le groupe. "L'autoroute du Gaz", baptisée "artère du midi" qui dessert le Sud de la France passant le long de l'autoroute A9, laquelle est aussi une voie de transit essentielle à l'entreprise.

Opération gagnante

Quant à Jean-Paul Franc, il a toutes les raisons de se réjouir. En tant que président de la commune de commune, il souligne l'importance de garder une entreprise comme GRTgaz sur le territoire, sachant que cette dernière s'est engagée dans la transition énergétique avec la production de bio gaz  et pas moins de 29 projets dans la région. Le maire d'Aimargues n'est pas moins satisfait, à la fois de la plus-value que représente cette entreprise pour la commune et de l'opération immobilière réalisée lors du changement de locaux par la municipalité.

En effet, les services techniques de la ville étaient logés dans un bâtiment vétuste dont la réfection étaient coûteuse (1 M€). La commune a donc investit dans l'achat des anciens locaux de GRTgaz, qui, s'ils ne convenaient plus à l'entreprise, étaient tout à fait aux normes pour y loger les services techniques, les infirmières, le PETR vidoule Camargue, qui vient s'y installer, et d'autres services qui, selon Jean-Paul Franc, ne tarderont pas à se manifester. La vente s'est conclue pour 850 000€. Pour financer l'opération, la commune a vendu les anciens bâtiments (450 000 €), un terrain pour l'implantation de GRTgaz (200 000€) et un autre pour le même montant, ce qui équilibre les comptes.

Véronique Palomar Camplan

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité