A la uneActualitésSports Gard

J’AI TESTÉ POUR VOUS Le flyboard : quand on vole sur l’eau !

Notre journaliste Corentin Corger a testé pour vous le flyboard au domaine du Petit Chaumont dAigues-Mortes

L'été rime avec activité. Pour cette saison, Objectif Gard a testé pour vous des activités et des sorties insolites aux quatre coins du département. On débute cette rubrique avec la découverte du flyboard à l'Aqua paradise parc d'Aigues-Mortes. 

En 1989, Marty McFly, le héros du film "Retour vers le futur", débarquait en 2015 sur un hoverboard volant grâce au phénomène de lévitation. Si l'hoverboard existe bien aujourd'hui dans notre société, il n'est encore que roulant. Marty ne pensait pas à l'époque que la puissance de l'eau pourrait nous faire voler. Franky Zapata l'a fait en 2012, après l'expérimentation de plusieurs prototypes. Ce Marseillais, deux fois champion du monde et sept fois d'Europe de jet ski est le père fondateur du flyboard qui est donc une création française.

L'idée est de relier un long tuyau de la turbine du jet ski à une petite plateforme qui ressemble à un snowboard où les pieds sont accrochés de la même manière. Le fait d'accélérer sur la machine va envoyer toute la puissance sous nos pieds ce qui va permettre de s'élever dans le ciel. Un drôle d'objet auquel l'animateur de télévision Vincent Lagaf' a grandement participé à la démocratisation. Si celui surnommé "Le roi de la gaffe" y arrive, pourquoi pas nous ?

Une maîtrise en quelques minutes

Le rendez-vous est pris ce vendredi 28 juin, jour de canicule. Malgré tout au bord de la mer, il ne fait que 40 °C degrés ! Mais ce n'est pas dans les vagues que nous allons tester cet engin. "C'est difficile de démarrer en mer car avec les vagues ça bouge beaucoup. Et puis on ne s'entend pas donc on y amène que les confirmés", explique Nicolas Bruel, qui a fondé en 2017 Aqua paradise parc sur le domaine familial du Petit Chaumont, situé à Aigues-Mortes en direction de la Grande-Motte. Un petit plan d'eau de trois mètres de profondeur parfait pour s'initier.

Le patron des lieux me place entre les mains de Valentin, titulaire comme lui du diplôme BPJEPS Motonautisme, nécessaire pour assurer les baptêmes. "Non, jamais !", telle est ma réponse quand il me demande si j'ai déjà fait du skate board, du snowboard ou de l'hoverboard. "Il faut entre trois et huit minutes pour maîtriser le fly", m'assure t-il.

Une activité ouverte à toutes et à tous à partir de 16 ans. Je reste néanmoins sceptique au moment d'enfiler mes pieds dans les chaussures et de mettre le gilet. Première étape, partir sur le ventre au milieu de l'eau pour détendre le tuyau et se retrouver en face du moniteur.

Valentin et Nicolas de l'Aqua paradise parc Photo Corentin Corger)

Je commets la première erreur, m'accroupir sur la planche. "Toujours les jambes tendues", me rappelle Valentin. J'écoute et il met un premier filet de gaz pour sortir de l'eau et me permettre de trouver mon équilibre. Deux, trois gamelles au niveau de la surface de l'eau pour se mettre en jambes !

Le meilleur conseil à suivre pour y arriver, "est de regarder loin devant", et l'apprentissage se passe tout seul. Voyant que je m'en sors, l'animateur augmente la puissance et je parviens à me tenir droit. Maintenant, il faut se déplacer. Plier légèrement la jambe pour partir sur le côté et baisser la pointe pour descendre.

Et c'est là que vous vous dites, j'aurais trop peur de m'éclater contre l'eau en étant à deux mètres de haut. Non car vous avez le temps de réflexe suffisant pour relever vos pieds et Valentin coupe les gaz pour limiter l'impact. Au bout de quelques minutes, chaque montée procure une sensation incroyable de liberté et de domination des éléments.

Mais les jambes commencent à tirer. Je fais le signe de la croix à Valentin accompagné d'un, "j'en peux plus." "Encore un tour", me répond-t-il. D'après ses remarques, j'ai pris le coup comme on dit. Même si je ne me sens pas de tenter la dernière étape qui est le demi-tour sur soi-même.

Après quelques minutes, victoire ! (Photo Aqua Paradise Parc)

La séance est finie, retour sur le ventre. J'apprécie le fait d'être poussé par les buses du flyboard pour regagner le bord sans forcer car après 15 minutes d'initiation les jambes ont déjà beaucoup forcé. Une activité relativement bien implantée mais qui dégage encore une certaine crainte, "les gens pensent que c'est difficile alors que c'est plus facile que ce que l'on croit", certifie Nicolas. Une remarque que l'on approuve même si plusieurs séances sont nécessaires pour une bonne maîtrise de l'engin.

C'est sûr que lorsqu'on voit les professionnels de la discipline en exercice, on a vraiment l'impression que c'est facile. De véritables poissons qui enchaînent les figures et les back flip sans forcer. Parmi ces champions et championnes, Océane Corbet, championne du monde en 2018, qui s'est entraînée pendant deux ans chez Nicolas à Aigues-Mortes. À ce niveau, le jet ski ne demande pas de chauffeur et les artistes utilisent une gâchette. Avant d'en arriver là vous pouvez déjà tester le flyboard cet été à Aqua paradise parc. Entre amis ou en famille, Nicolas vous attend !

Corentin Corger

Toutes les informations sur le site internet : www.aqua-paradise-parc.com. Tarifs : 15 min : 60 €. 20 min : 70 €. 30 min (2x15) : 90 €. 

Retrouvez en vidéo, un extrait des performances d'Océane Corbet lors des championnats du monde de flyboard en 2018 :

 
 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité