A la uneActualitésSociété

LE TOUR Aujourd’hui, ils faisaient le Pont !

La 17e épreuve du Tour de France partait du Gard et de son pont le plus célèbre ce mercredi en fin de matinée.

Alors que la tension monte sur le Pont et aux abords du monument, certaines restent au frais, au calme, dans l'eau du Gardon (Photo Anthony Maurin).

" En arrivant tôt comme j'aime le faire, j'ai vite compris que la journée allait être moins calme que prévue " note Martine, qui s'est invitée sur le Pont alors qu'elle ignorait la venue (et le départ) du Tour de France.

Après avoir pris un coup de chaud en tentant de visiter ce qu'elle a pu, elle s'avance vers l'eau pour se rafraîchir. " Finalement, ça doit faire vide quand il n'y a rien. Le site est vaste et j'ai l'impression que les cyclistes et tous les passionnés comblent bien l'espace ", se rassure la Parisienne.

Pour d'autres, la journée était prévue de longue date et, Tour ou pas, les collègues se sont retrouvés pour faire un peu trempette en regardant passer les coureurs. " Nous sommes venus ce matin. Nous savions qu'il y avait le départ du Tour et nous voulons passer à la télé. On a préparé quelques affaires. Une banderole et d'autres bricoles qu'on dévoilera au passage des cyclistes sur le Pont. Je suis sûr que toutes les caméras seront rivées sur nous ", espère Damien, un local venu tester l'ambiance estivale de la grande boucle. Pas de chance pour la bande de copains qui ne savait pas que le départ avait lieu après le passage sur le tablier du pont Pitot...

On ne va pas zoomer mais certains montrent certaines parties de leur corps (Photo Anthony Maurin).

" Moi, je suis venue au Pont, mais pas pour le vélo ! ", annonce Carine, une retraitée qui a ses habitudes sur la plage de galets. " Je viens une ou deux fois par semaine, je connais bien le Pont du Gard et je sais où me mettre. Tu vois, ici l'eau est stagnante donc vite chaude. Viens là et tu as un petit courant, un filet d'eau qui te rafraîchit et qui te fait voir la vie en rose ", poursuit la Gardoise qui n'a rien contre la vie en jaune. " C'est très bien que le Tour passe mais je m'en fiche un peu. C'est un peu égoïste mais ça fait beaucoup de pub. Les touristes vont venir et forcément, tout sera moins calme... "

Enfin et pour les derniers, le Pont un mercredi matin est une excellente idée de sortie. " Tout est gratuit. On profite du cadre. Il y a de nombreuses animations et les enfants ont les yeux qui brillent pour le début de leurs vacances. Ils ont fait du BMX. On va aller sur la plage. On reviendra voir le départ et on retournera à l'eau avant de partir manger ", explique Laurent, un Nîmois venu avec son équipe familiale composée de deux enfants, une femme, une mère et une voiture garée loin, très loin. " C'est le gros problème du jour. Nous avons marché depuis Remoulins... " On n'a rien sans rien et le Pont se mérite.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité