A la uneSociété

GARD Le taux de pauvreté recule mais reste élevé

Photo d'archives EL/OG

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a publié il y a quelques jours les derniers chiffres du taux de pauvreté, et ils montrent une légère amélioration de la situation pour le Gard.

Les chiffres confirment tout d’abord une chose : dans notre pays, les foyers de pauvreté se situent bel et bien au Nord et au Sud. Ainsi, on retrouve dans les régions Hauts-de-France et Occitanie, et à moindre mesure Provence-Alpes-Côte d’Azur, la plupart des départements dont les taux de pauvreté se situent 4 à 5 points au dessus de la moyenne nationale, qui se situe en 2016 à 14,7 %.

Ainsi, en Occitanie l’Aude est à 21,1 % de foyers vivant sous le seuil de pauvreté en 2016 (*), les Pyrénées-Orientales à 20,7 % et le Gard se classe troisième département le plus pauvre de la région avec 19,8 % de taux de pauvreté. Pour donner une comparaison, il s’agit du taux, à la décimale près, du département du Pas-de-Calais. Si on regarde les départements limitrophes, ce n’est pas forcément mieux : le Gard est suivi de très près par le Vaucluse (19,7 %) et l’Hérault (19,2 %).

Bref, ce n’est pas glorieux et il n’y a guère qu’en Seine-Saint-Denis (28,6 %), en Haute-Corse (21,7 %) ou encore à l’Outre-mer (29,8 % en Martinique et 39 % à la Réunion) qu’on trouve des valeurs supérieures.

Cependant, dans notre région et notre département la tendance est à une timide baisse de ce taux de pauvreté. Côté Occitanie, ce taux est à 16,9 % en 2016, contre 17,2 en 2015 et 2014. Côté Gard, le taux repasse sous la barre des 20 % avec 19,8 % en 2016, contre 20,1 % en 2015 et 20,3 en 2014. Que ce soit pour la région ou pour le département, il faut remonter à 2012 pour trouver des taux aussi « bas ».

L’Occitanie et le Gard suivent la tendance nationale, avec une baisse sensible du taux de pauvreté, qui passe de 14,9 % en 2015 à 14,7 % en 2016, après plusieurs années de hausse. Rappelons que le Gard fait partie des dix territoires démonstrateurs du "plan pauvreté" du Gouvernement, annoncé à l’automne dernier.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

* Ce seuil était situé à 60 % du niveau de vie médian de la population, soit 1 015 euros par mois pour une personne seule en 2015.

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “GARD Le taux de pauvreté recule mais reste élevé”

  1. Ceux qui ne comprennent pas la crise des  » gilets jaunes  » devraient méditer sur ce taux de pauvreté et inversement sur les chiffres de la captation des richesses à l’autre bout par une infime minorité d’hyper riches désormais macronistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité