A la uneActualités

UZÈS Un domaine viticole polonais à la foire aux vins

Le domaine viticole polonais Hople, venu de la ville jumelle d'Uzès, Paczków (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Oui, on produit du vin en Pologne, et notamment à Paczków, ville jumelle d’Uzès. Le domaine Hople est l’invité de cette 44e édition de la foire aux vins de la cité ducale. L’occasion de découvrir ces vins venus de l’Est.

Près de 1 600 kilomètres séparent Uzès de Paczków, ville du sud de la Pologne, à quelques kilomètres de la Tchéquie, « dans la Bourgogne polonaise », précise Ryszard Syc, du domaine Hople. Autant dire que « le terroir et le climat sont très différents. Il fait moins chaud qu’ici, mais assez pour faire du bon vin ! », lance Ryszard Syc. Un petit domaine de 5 hectares lancé en 2005 au pied de la montagne Hople, qui donne son nom au domaine, domaine qui produit 10 000 litres de vin par an depuis 2008. Une petite production, nécessaire « pour avoir ce top niveau de qualité. Nous faisons du vin de top niveau mondial », affirme Ryszard Syc. Un des vins blancs du domaine a notamment raflé la médaille d’or du prix international Galicja Vitis l’année dernière.

Le domaine produit dans les trois couleurs, et présente une particularité, en tout cas par rapport aux vins du Sud de la France : « Nous faisons du vin à pleine fermentation, ce qui signifie que tout le sucre va être changé en alcool, explique le viticulteur. Si on faisait pareil ici, le vin serait bien trop fort, mais chez nous il ne dépasse pas 12 à 13 degrés. » Conséquence : puisque tout le sucre a été changé en alcool, les vins sont secs et plus légers en alcool, en tout cas pour les blancs, qui démarrent aux alentours des 10 degrés. Les rouges sont un peu plus costauds, et grimpent jusqu’à 13 degrés.

Des vendanges tardives

Le domaine compte une douzaine de cépages, comme le pinot gris, le pinot blanc, le riesling, le cabernet ou encore le traminer, qu’on retrouve aussi en Alsace. « Et nous allons commencer le grenache », précise Ryszard Syc. Autre différence avec nos latitudes : « Pour certains vins nous vendangeons jusqu’à décembre », note Ryszard Syc.

En bouche, les blancs - soit fruités soit minéraux - restent bien plus légers que leurs homologues locaux. « Nous ne sommes pas du tout concurrents », note le Polonais, dont le domaine produit du vin « aussi pour montrer que c’est possible : le climat va changer, donc on va pouvoir en faire de plus en plus. » Car si la Pologne produit du vin depuis longtemps, c’est avec des cépages allemands et pas toujours avec l’exigence du domaine Hople, qui diffuse sa production notamment dans les meilleurs restaurants polonais et s’ouvre à l’exportation.

La production du domaine Hople est à déguster jusqu’à dimanche soir à la foire aux vins d’Uzès, entrée libre. Les cols y sont également en vente aux alentours d’une quinzaine d’euros la bouteille.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Plus d’informations sur la page Facebook et le site internet du domaine.

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité