A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Entraînement, Licence Club et rappels à l’ordre

 

Zinedine Ferhat était bien présent à l'entraînement et devrait être titulaire samedi face à Brest (Photo Anthony Maurin)

Sur et en dehors du terrain, l'actualité est toujours riche au Nîmes Olympique. La mise en place de Bernard Blaquart, le départ de Bobichon, l'obtention de la Licence Club et les rappels à l'ordre de la Ligue. ObjectifGard fait le point. 

Vingt-trois crocos étaient sur le pont ce jeudi matin à l'entraînement à 48h d'affronter Brest, à domicile, pour la 4e journée de Ligue, samedi à 20h. Aux soins hier, Ferhat était bien présent et a participé à l'intégralité de la séance marquée par une longue mise en place. L'équipe rouge, celle des potentiels titulaires, était composée d'Alakouch, Briançon, Martinez, Miguel, Deaux, Valls, Ferhat, Philippoteaux, Duljevic et Ripart. Sarr et Denkey sont restés avec la chasuble jaune des remplaçants. Le coach devrait prendre sa décision sur les joueurs qui accompagneront Deaux dans l'axe du milieu et Ripart en attaque, demain lors du dernier entraînement. Le système en 4-4-2 semble en tout cas acté.

Une demi-heure plus tard, le SCO Angers annonçait la venue d'Antonin Bobichon pour quatre saisons. C'est le troisième ex-Croco, après Thioub et Alioui, à rejoindre cet été le club angevin. De son côté, Clément Depres s'est contenté de pédaler. "Mon genou a un peu regonflé la semaine dernière donc cette semaine j'alterne entre vélo et natation. Je pense que je reprendrai avec le groupe après la trêve", explique l'attaquant qui ne veut pas précipiter sa reprise.

Pas d'investissements la saison prochaine

Passons maintenant à l'extra-sportif. Hier, la Ligue de football professionnel (LFP) a attribué la "Licence Club" au Nîmes Olympique. Une certification qui permet au club gardois d'être éligible à la répartition d'une fraction des droits audiovisuels. En clair, les Crocos vont toucher 5 M€ supplémentaires pour avoir atteint la barre des 7 000 points au niveau des équipements. Des critères chaque année revus à la hausse pour pousser les clubs à renforcer les structures. La suppression des grilles derrière les pesages Est, Ouest et l'installation d'un écran géant ont notamment permis de tendre vers cette "Licence Club" avec respectivement 100 et 150 points à la clé.

L'écran géant du stade des Costières (Photo Anthony Maurin)

Concernant l'écran, la LFP a jugé que son emplacement n'était pas réglementaire bien que l'entreprise Charvet Digital Media assure qu'il est bien conforme. "On ne va pas rentrer dans un bras de fer avec la Ligue. Nous avons une réunion mardi avec tous les acteurs pour trouver une solution", explique Laurent Tourreau, directeur des opérations du club. Cela devrait prendre environ deux mois pour le déplacer alors que l'infrastructure était opérationnelle. "On aurait pu mettre seulement une image fixe avec le score et le ralenti pendant la célébration des buts face à Nice, mais on m'a demandé de ne pas l'allumer", poursuit-il.

Au total, Nîmes devrait se rapprocher des 7 300 points obtenus la saison dernière en attendant les dernières validations de la Ligue, d'ici le 1er septembre. Concernant l'éclairage, le club n'aura pas les 400 points qui y sont liés. "D'après les derniers relevés de la mairie, on note une forte amélioration et on s'en rapproche", commente le représentant du NO. La norme devrait être atteinte au cours de la saison et les points obtenus compteront pour la saison prochaine. "Ce qui devrait nous éviter d'investir la saison prochaine", commente Laurent Tourreau, pour ce qui devrait être la dernière au stade des Costières avant sa démolition.

"S'il faut fermer une tribune..."

Le dirigeant nîmois doit également rendre des comptes à la commission de discipline. Le club a dû s'expliquer sur le comportement de ses supporters lors de la rencontre face à Nice. Au motif de "propos insultants", le Nîmes Olympique a écopé, hier soir, d'un rappel à l'ordre. "Nous avons signifié que l'on userait de pédagogie", des paroles transformées en acte avec la parution d'un communiqué ce matin, en appelant à la responsabilité des supporters.

Des explications qu'il va falloir à nouveau fournir pour une deuxième affaire. Après le match de Monaco, le délégué a mentionné sur son rapport "des chants à caractère discriminatoire", en l’occurrence des propos homophobes pour lesquels plusieurs clubs sont visés depuis l'instauration d'un nouveau règlement. Si le club devrait probablement se voir notifier un rappel à l'ordre, les amendes risquent de vite arriver en cas de récidive. "Il est difficile pour les clubs de lutter contre ça. S'il faut prendre des sanctions fortes et fermer une tribune pour éviter les amendes, on le fera. Nous espérons ne pas en arriver là." Souhaitons que samedi le spectacle soit sur le terrain et non dans les tribunes.

Corentin Corger

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité