ActualitésSociété

SAINT-GILLES « Des racines et des ailes » pour survoler les Chemins de Compostelle

Le sujet sera diffusé sur France 3 le 4 septembre à 21h05 dans la rubrique "Passion Patrimoine".

Magnifique abbatiale (Photo Anthony Maurin).

Saint-Gilles et son abbatiale étaient de véritables lieux de pèlerinage au Moyen-Âge dans un monde chrétien sombre et en quête de valeurs universelles.

Tourné au printemps 2018, le reportage de l'émission " Des racines et des ailes " suivra les Chemins de Saint-Jacques de Compostelle sur lesquels l’abbatiale de Saint-Gilles, classée au patrimoine mondial de l’Unesco au titre du bien en série les Chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France, a forcément une place de choix.

Passée la lourde mais nécessaire épreuve des travaux de fond et de restauration d'une grande partie de l'ensemble médiéval, place à sa mise en valeur et qu'on se le dise, tout le monde doit être mis au courant qu'à Saint-Gilles existe une rareté, une pépite qu'il ne faut pas manquer.

Façade restaurée de l'Abbatiale Saint-Gilles (Photo Andy Messens)

Sur les traces des marcheurs de Compostelle, le sujet sillonnera quelques-unes des plus belles routes de France et d’Espagne déjà parcourues par les pèlerins. De Vézelay jusqu’à la cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle, en passant par l’Aubrac, Saint-Gilles et les Pyrénées, les reporters suivront les pas des 300 000 pèlerins qui, chaque année, quittent tout pour partir marcher quelques jours ou quelques mois.

La récompense ultime se trouve au pied de la cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle. Qu’ils soient croyants ou non, les pèlerins peuvent ici admirer le spectacle de l’immense encensoir avant, parfois, d’affronter les tout derniers kilomètres jusqu’au cap Finisterre, en Galice. Le bout du chemin. La fin d’une aventure pour les marcheurs, le début d'une autre pour celles et ceux qui vont découvrir ces sentiers, cette ambiance, ces architectures et forcément, ces moments de doutes et de certitudes qui font de nous des Hommes. À voir pour en savoir plus, à connaître pour mieux comprendre, à faire pour mieux vivre.

Au premier plan le chantier passé, au second, l'abbatiale fêtait récemment ses 900 ans et vient d'être en grande partie restaurée (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité