Culture

VILLENEUVE-LEZ-AVIGNON Les paysages intérieurs de Claire Degans à l’abbaye Saint-André

"Les souffle du paysage", de Claire Degans, à découvrir jusqu'au 3 novembre à l'abbaye Saint-André de Villeneuve (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

L’artiste-peintre montpelliéraine clôt le cycle sur l’émotion du végétal de l’abbaye Saint-André de Villeneuve avec une exposition sensible et onirique.

Claire Degans propose une cinquantaine de tableaux, principalement des paysages méditerranéens et quelques portraits. Des paysages éthérés, embrumés, symbole de leur caractère onirique. « Je me sens très proche de la peinture chinoise. Je peins une vision intérieure de ce que je ressens plutôt qu’une retranscription de la réalité », affirme Claire Degans. Et même lorsqu’elle fait des clins d’oeil à l’abbaye, qu’elle a visité au printemps et qui lui a inspiré deux tableaux, la chapelle et l’allée principale sont transformées par l’artiste, qui peint en fonction de ses souvenirs.

"Les souffle du paysage", de Claire Degans, à découvrir jusqu'au 3 novembre à l'abbaye Saint-André de Villeneuve (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

C’est sans doute la clé de l’oeuvre de Claire Degans : ces paysages n’existent pas réellement, sauf dans le monde intérieur de l’artiste. Une artiste qui parvient à les partager par le truchement de cette fenêtre sur ce monde intérieur que sont ses tableaux. C’est sans doute pour cela qu’ils semblent à la fois irréels et familiers. Familiers aussi car ils ne sortent pas de nulle part : enfant, Claire Degans a passé plusieurs vacances à Porquerolles. « Il en reste peut-être une nostalgie, un paysage intérieur », commente-t-elle.

"Les souffle du paysage", de Claire Degans, à découvrir jusqu'au 3 novembre à l'abbaye Saint-André de Villeneuve (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Utilisant une large gamme de techniques, du collage à la peinture au couteau en passant par des techniques plus traditionnelles, Claire Degans expose également quelques portraits. Là, on est soit du côté des idoles religieuses peintes sur des petits formats en bois, soit dans l’univers de Gauguin, avec ses femmes alanguies si caractéristiques. Une influence que l’artiste revendique, tout comme celle des primitifs italiens, et qui sonne comme un hommage. Et comme une fenêtre de plus sur les paysages intérieurs de Claire Degans.

"Les souffle du paysage", de Claire Degans, à découvrir jusqu'au 3 novembre à l'abbaye Saint-André de Villeneuve (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

« Le souffle du paysage », de Claire Degans, du 11 septembre au 3 novembre à l’abbaye Saint-André de Villeneuve. Tarif : 7 euros, exposition comprise dans le billet d’entrée des jardins.

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité