Culture

GARD RHODANIEN L’Académie de Lascours fait sa rentrée au château éponyme

Céline et Vincent Magrini ouvriront cette saison de l'Académie de Lascours au château de Lascours ce jeudi soir (DR)

Ce jeudi 19 septembre, l’Académie de Lascours fera sa rentrée solennelle au château éponyme, à Laudun-l’Ardoise, et c’est un petit événement.

Car la société des arts, lettres et sciences locale, fondée dans ce même château en 1988, a dû se résoudre à le quitter il y a une dizaine d’années, à la mort de la propriétaire des lieux. Depuis, l’Académie donne ses conférences, au rythme de dix rendez-vous gratuits par an, à Bagnols, notamment au château Val de Cèze. Elle n’en a pas moins gardé un attachement avec le château de Lascours.

Alors cette rentrée solennelle au château de Lascours est « historique », d’après le président de l’Académie, Jean-Paul Fargier, d’autant qu’il s’agit de la seule date de la saison de l’Académie à s’y tenir. Dans la cour du château ce jeudi 19, à 18h30, la cantatrice et spécialiste de la langue provençale Céline Magrini donnera une conférence chantée sur le thème de la « modernité des troubadours » et de l’impact de la langue d’Oc sur la langue française. Elle sera accompagnée de Vincent Magrini et de sa « guitariole », un instrument hybride de son cru.

Il s’agit de la première date du programme signé du président, Jean-Paul Fargier, qui souhaite « parler du présent ou parler du passé en le réactualisant, en montrant les impacts sur notre époque. » Le tout sans être barbant ou élitiste.

Des conférences gratuites ouvertes à tous

Ainsi, le 17 octobre, Alain Bourges parlera des séries télé, le 21 novembre l’agronome Jacques Dallard des multinationales qui brevettent le vivant ou encore le 19 décembre l’ingénieur Jean-Pierre Rolley abordera les ressources minérales (il s’agit de la seule conférence qui ne se tiendra pas au château Val de Cèze, mais à la médiathèque de Bagnols).

La première conférence de 2020 sera pour le 16 janvier avec l’hydrologue Maud Clavel qui parlera de la Cèze. Le 20 février, l’océanologue du Muséum d’histoire naturelle de Paris, Guillaume Dirberg, parlera du monde invisible de l’océan, avant le 19 mars de partir du côté du peintre Bruegel, avec le philosophe Laurent Bove. Le 23 avril, l’ingénieure informatique Cécile Obernesser abordera les trucages et les manipulations à l’ère numérique, et le 14 mai la juriste Charlotte Beaucillon traitera de l’épineuse question de l’efficacité des sanctions internationales. Enfin, la saison s’achèvera le 18 juin avec une conférence de l’ex-directeur de site à Marcoule, Patrick Sandevoir, sur les technologies renouvelables dans le Gard. Toutes ces conférences sont gratuites et en accès libre, et débutent à 18h30. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Plus d’informations ici.

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité