A la unePolitique

MUNICIPALES 2020 Françoise Dumas sort de sa réserve

(Photo : Coralie Mollaret)

Elle est restée muette tout l'été et n'a pas voulue s'exprimer publiquement sur les candidats pour les Municipales 2020 à Nîmes. Alors que la commission d'investiture du parti présidentiel La République en marche (LREM) auquel elle appartient doit faire connaître prochainement sa décision, la députée Françoise Dumas s'exprime. Interview.

Objectif Gard : Comment s'est déroulée votre rencontre avec Yvan Lachaud en début de semaine ?

Françoise Dumas : Vous commencez bien... Je tiens à préciser tout de suite que cette rencontre s'est faite à sa demande et que je rencontre tous ceux qui souhaitent réfléchir à l’avenir de Nîmes. Nous avons pu nous expliquer sur nos différends. On n'est pas là pour être amis mais Yvan Lachaud n'est pas mon ennemi.

C'est un sacré changement car jusque là, on ne peut pas dire que vous étiez ouverte à échanger avec lui...

Je discute avec tout le monde. Ce qui m'importe, c'est l'avenir de Nîmes. J'ai deux objectifs : favoriser l'ancrage de La République en marche sur le territoire et écarter au maximum le risque Rassemblement national. Et pour cela, il faut absolument proposer aux Nîmois, un projet clair dès le premier tour.

Vous êtes plutôt favorable à une alliance avec une personnalité comme Yvan Lachaud ou préférez-vous une liste portée directement par La République en marche ?

Je n'ai pas de préférence. L'essentiel c'est d'éviter les tripatouillage de second tour qui démobilisent les électeurs. Moi, je n'ai pas envie que La République en marche soit une variable d’ajustement par des tractations entre amis au second tour. Il ne faut pas prendre les Nîmois pour des imbéciles. Il faut sortir des rivalités. C’est quoi le sens de se battre projet contre projet et après au second tour de soutenir le projet que l’on a combattu ? Même si les "marcheurs" disent qu’ils ne veulent pas de Jean-Paul Fournier ou d'Yvan Lachaud, il faudra leur expliquer qu'à défaut d'arriver premiers, nous n'aurons pas le choix de les soutenir.

Quelle est donc pour vous la meilleure solution ?

J’essaie de trouver la solution... Je porte cette responsabilité pour le territoire. Je veux renforcer LREM à Nîmes et, pour cela, il faut fixer les règles tout de suite. Le reste c'est de la politique fiction. Quel sera le contexte dans six mois ? Quelles seront les forces politiques en présence ? Est-ce qu'il y aura plusieurs listes à Gauche ou l’union de la Gauche ? On doit faire attention à ce que l’on fait, de la manière la plus responsable. Je n'ai jamais dit que je n'étais pas favorable à une liste LREM au premier tour. Mais il faut impérativement dire avec qui nous sommes prêts à nous allier au second tour. Soyons transparents. Je veux faire de la politique autrement et cela passe par plus d'honnêteté vis à vis des concitoyens.

Pour bien comprendre, votre volonté est d'anticiper au mieux...

Et si la solution c'est de s’allier avec le projet le plus compatible avec nos valeurs, je n’ai pas d’état d’âme. Moi, je souhaite que notre mouvement soit le mieux représenté lors de la prochaine mandature. Avec des postes à responsabilité, de la compétence et du renouvellement pour Nîmes. Sur un projet partagé et validé par les "marcheurs".

In fine, c'est de toute façon la commission d'investiture qui décidera. À ce sujet, connaissez-vous la date pour Nîmes ?

Ce qui je peux vous dire c'est que la commission observe et analyse les meilleurs scénarios pour de nombreuses villes du Gard, dont Nîmes. Je n’ai qu’un avis mais je suis réaliste. Je sais ce que j’ai vécu en 2014. Et pour gagner, il faut un large rassemblement, le plus clair possible pour les électeurs.

Propos recueillis par Abdel Samari

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

7 réactions sur “MUNICIPALES 2020 Françoise Dumas sort de sa réserve”

  1. Je ne comprends pas Mme Dumas qui ne soutient pas la seule candidature possible pour LaRem . Même en commission d’investiture elle n’en a pas parlé ! Sa réserve tourne au cauchemar ! Elle se décide à parler parce que les marcheurs se battent comme des beaux diables pour se faire entendre, mais il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas attendre. Pas de compromission avec les anciennes têtes corrompues ou au mieux trop dispendieuses : un renouvellement avec des marcheurs motivés et compétents dans la droite ligne de notre Président et c’est tout !

  2. Et à part de parler tripouillage politique, et d’implanter la rép en marche, vous avez des idées de projets. Et vous le faites seul dans vos petits bureaux.
    Pff que des blaireaux à la rép en marche.

  3. apres avoir evincé Damien Alary ma derniere fois , cette ancienne socialiste tête de liste aux dernières municipales dont on se souvient l’amateurisme lors du depot de liste ( contrainte de recevoir les derniers documents a travers la grille de la prefecture … )
    la voila aujourd’hui LREM , mais fidele a ses convictions personnelles , elle désavoue son candicat ; plus enclin a lui préférer Fournier ? .
    Chassez le naturel , il revient au galop .. d’Hermes ? c’est l’heure des calculs !

  4. Mme Dumas a eu sa notariete grâce aux socialistes qui l’ont élue par le passé et maintenant elle roule pour elle et pour les indemnites elle n’a pas de suivis dans ses convictions. Peut être changera t-elle de religion ?????? De nombreux élus en marche ont fait la même chose.

  5. Je ne fais pas de politique, mais soutenir Mr Lachau qui à fait rire toute la France et montrer du doigt la ville de Nîmes au cours d’un reportage A2 sur les fuites de la ville ? Non pas possible !
    Sont incompétence, son comportement, révèle quand même une grande hypocrisie. Comment peut on laisser un pouvoir à l’incompétence ?
    Rappelez vous aussi Nîmes et l’UNESCO…
    Afin d’être reconnue mondialement … Alors que nous sommes une des rares villes au monde qui possède des vestiges magnifiques, entretenus, et nombreux… Cette année là… ce sont les volcans d’Auvergne qui furent retenus ? Je n’ai rien contre les volcans mais des questions ce posent quand même ?
    Qui n’a pas fait son travail ?
    Depuis plus de nouvelle, comme si la villes avait tout oubliée, y compris les immenses affiches sur la joie d’être référencé à l’UNESCO !

  6. Comment Objectif Gard peut-il encore donner la parole à cette nullité politique qui ne doit ses élections et réélections qu’à ses trahisons, son attitude de girouette et sa passion pour le Carré Hermès?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité