ActualitésCultureSociété

NÎMES À Cap Costières, ils ont donné de la voix pour « The Voice »

Un casting public pour le premier tour de la machine à rêves…

À gauche sur la photo, derrière l’ordinateur, Francois Xavier Delacoux, directeur général de RTS, à droite Nico de RTS, organisateur et sélectionneur des 30 candidats présents à partir de 300 vidéos reçues. Celui qui décide, c'est Bruno Berbéres à gauche, le directeur de casting (à droite en polo noir et téléphone en main). Au centre, Vay demi-finaliste l'an dernier de The voice 8, et Mathias, candidat actuel de The voice Kids 6. (photo Véronique Camplan).

Hier après-midi, le hall du centre commercial Cap Costières avait des allures de plateau de télé-réalité. Chanteurs amateurs et néo-professionnels étaient venus donner de la voix et, qui sait, trouver leur voie..

Le casting premier tour préliminaire de l'émission de télé-crochet The Voice et The Voice kids se déroulait en public pour la première fois. Des candidats venus de tout le Sud de la France et quelques gardois sélectionnés et plein d'espoir que nous avons rencontré.

Des candidats, un podium, une sono avec des ingénieurs du son aux manettes, des proches, du public, une animation assurée par RTS radio Languedoc Roussillon qui organise le premier tour des sélections dans le Sud la France pour la production de The Voice : le décor est planté.

Silence pendant les passages et applaudissements nourris à la fin. Un casting en public est une difficulté supplémentaire pour les concurrents mais un bonheur pour les proches et les autres (photo Véronique Camplan)

Nico de RTS, sur les épaules duquel repose la difficile mission de l'organisation mais aussi et surtout de la première sélection, explique : "J'ai reçu 300 vidéos à partir desquelles j'ai sélectionné 30 talents  pour The Voice et The Voice Kids (en dessous de 16 ans, NDLR). Depuis quelques années, je m'attache à une sélection rigoureuse. C'est ce casting qui a permis à la Gardoise Whitney, de remporter The Voice l'an dernier et beaucoup de nos candidats vont très loin". L'homme qui décide qui est sélectionné c'est  Bruno Berbéres, le directeur de Casting, qui a fait le voyage depuis Paris pour entendre les talents prétendants à la sélection.

300 appelés pour 30 élus

Les candidats attendent sagement leur tour, ils sont appelés, présentés et chantent sur une bande son. Une chanson par passage, sauf si le directeur de casting en demande une autre pour se faire une idée plus précise. La première chose qui vient à l'esprit à l'écoute de ceux qui concourent est qu'il y a du niveau. Il faut dire que se présentent des amateurs mais aussi des pros, ou des semi-pros qui pratiquent depuis longtemps.

The voice casting cap Costières (photo Véronique Camplan)

C'est ce qui inquiète Dylan 22 ans de Villeneuve-lez-Avignon, venu avec sa copine et promène un trac énorme qu'il tente de cacher sous une apparente décontraction. "J'ai appris tout seul, confie le jeune homme. Cela fait longtemps que je chante et je sens que je suis fait pour ça mais je ne m'attendais pas du tout à être sélectionné." Une première pour le chanteur qui interprétera deux morceaux, un peu paralysé par son trac.

Un potentiel que l'on sent mais que le jeune homme à du mal exprimer totalement. Dylan n'est pas content et, comme au premier tour, ne s'attend pas à être sélectionné pour le second. "Même si je ne passe pas, j'aurais chanté devant un public nombreux, c'est déjà ça", se console-t-il à l'avance.

Fabrice a déjà été retenu en sélection de The Voice (photo Véronique Camplan)

Fabrice Parra, un autre Gardois, de Nîmes cette fois. On sent l'expérience et la maîtrise. Pas de trac apparent pour cet auteur compositeur, interprète, accompagné par la Smac Paloma et sosie vocal de Jean-Jacques Goldman. "C'est la deuxième fois que je suis sélectionné. On verra bien, se résigne Fabrice, philosophe. J'ai eu un petit stress au départ mais dès que je suis "pluggé" (branché), je suis un autre homme". Fabrice a d'autres projets en cours mais The voice, c'est un Graal auquel on ne peut résister. Bruno Berbéres profite du passage de Fabrice, doyen des candidats, pour lâcher un scoop : "il n'y a pas de limite d'âge pour The Voice, déclare-t-il. J'ai d'ailleurs sélectionné une dame de 78 ans cette année".

Pour ce casting à Cap Costières, Ida avait le soutien de sa maman (photo Véronique Camplan)

Ida, 28 est Gardoise elle aussi. Cette maman de deux petits garçons a arrêté de chanter à la naissance du second. C'est l'aîné, Paco, 5 ans, fan absolu de The Voice, qui l'a poussée à se lancer dans l'aventure. Aujourd'hui c'est sa maman qui est à ses côtés pour la soutenir. Un répertoire de variétés française au programme et sur lequel elle compte pour passer ce premier tour.

Les candidats seront prévenus par un coup de fil sous 48 heures s'ils sont retenus. Ce casting est le dernier de la saison de sélection et son directeur en attend beaucoup puisque chaque année il amène une riche moisson de talents. Tous les espoirs sont donc permis au trente candidats en lice hier après-midi.

Véronique Palomar Camplan

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité