A la uneActualitésSociété

NÎMES Marche pour le climat : la pluie ne refroidit pas l’envie

Environ 200 personnes réunies cet après-midi pour marcher en faveur du climat (Photo Corentin Corger)

Malgré la pluie, 200 personnes se sont retrouvées à Nîmes pour marcher en faveur du climat. La fête de la transition, prévue dans la foulée, a été en revanche annulée. 

Les précipitations n'arrêtent pas la mobilisation. Malgré le mauvais temps, 200 personnes se sont rassemblées sur l'Esplanade Charles de Gaulle afin de marcher dans le centre-ville en faveur du climat. Dans la masse, on détectait quelques figures familières des Gilets jaunes. "Nous sommes déterminés à participer à ce mouvement mondial citoyen où près de quatre millions de personnes ont manifesté dans 163 pays", souligne Jérémie Serra, représentant du mouvement Citoyens pour le climat, organisateur de l'événement avec Nîmes en transition.

Une marche pour faire réagir les dirigeants du monde à deux jours de l'ouverture du sommet "action climat" à New York, à l'initiative de l'ONU (Organisation des Nations Unies). Sous l’impulsion de son secrétaire général, António Guterres, l’organisation internationale veut pousser les dirigeants du monde entier à respecter leurs engagements pris lors de l’Accord de Paris. "Cette réunion a été décidée au lendemain des marches des 15 et 16 mars dernier. Comme quoi la pression citoyenne fonctionne", poursuit l'écologiste nîmois.

Grand-mère et petit-fils manifestent ensemble en faveur du climat (Photo Corentin Corger)

Ce dernier demande "des changements de politiques publiques car la terre se réchauffe de manière incontrôlable avec +7°C annoncés à la fin du siècle." Mais concrètement, à court terme, quelles solutions mettre en place pour conserver une planète viable ? "L'alimentation, en réaffectant les aides agricoles à ceux qui utilisent le bio et en entamant une transition écologique. En menant une politique massive de plantation de forêts et en taxant réellement les énergies fossiles notamment dans le transport aérien", répond Jérémie.

Des mesures qui peuvent sembler difficiles à mettre en place d'un point de vue économique, mais le représentant de Citoyens pour le climat, l'assure : "il faut accepter de s'engager dans un mode de vie plus sobre", si l'on veut protéger la Terre. Le cortège a ensuite pris la direction du centre-ville pour marcher, composé, d'après les organisateurs, de près de 500 personnes. La grande fête de la transition prévue après, initialement à 18h, avec des stands associatifs et des concerts a été annulée.

Retrouvez quelques images du rassemblement : 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES Marche pour le climat : la pluie ne refroidit pas l’envie”

  1. Nous étions en effet 200 au début du rassemblement.
    Au départ de la Marche, se sont plus de 500 personnes (chiffre donné par la Police) qui se sont élancées dans les rues de Nimes.
    La Marche s’est achevée par une grande chaîne humaine qui a fait le tour des Arènes, pour symboliser la nécessité union de l’Humanité pour faire face au réchauffement climatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité