ActualitésSociété

NÎMES La tarification du stationnement sera dynamisée

Le rues du centre-ville se sont peu à peu vidées (Photo Anthony Maurin).

On le sait, le stationnement énerve les Nîmois. Le stationnement ou plutôt le manque de places disponibles ou la tarification pratiquée sur certains secteur de la cité. Les choses vont-elles changer avant les élections ?

La ville de Nîmes a réalisé des investissements importants depuis 2010 afin de valoriser les espaces publics en centre-ville. Les allées Jean-Jaurès, l’aménagement de l’espace Arènes-Esplanade-Feuchères et la requalification de l’hypercentre à l’occasion des travaux de la première ligne de TCSP offrent désormais un cadre de vie plutôt agréable aux Nîmois.

Soucieuse de poursuivre ses efforts en faveur de l’attractivité du centre-ville et de soutenir l’activité commerciale, la Ville a mis en oeuvre un programme d’actions volontariste relatif au stationnement. Cette nouvelle action de la politique de redynamisation menée par la Ville n'est autre qu'une mise en place d'une " tarification dynamique " dans les parcs de stationnement des Halles et de la Coupole dont la Ville a confié la gestion au concessionnaire Interparking.

La tarification dynamique consiste à faire varier le tarif horaire du stationnement en fonction de la fréquentation des parcs, qui est différente selon les jours de la semaine et les tranches horaires, de façon à faire payer à l’usager le prix juste du service. Ainsi, le tarif actuel constitue le tarif maximum, la tarification dynamique proposant une réduction du tarif horaire de -10 % à -70 % à l’usager.

La tarification dynamique optimise aussi l’utilisation de ces deux parkings en créant ainsi une incitation tarifaire, qui permettrait de favoriser l’accessibilité au centre-ville et contribuerait à la baisse des émissions de gaz à effet de serre dues à la circulation des véhicules à la recherche d’une place de stationnement. Cette nouvelle tarification sera soumise à l'adoption d’une délibération par les élus au conseil municipal du samedi 28 septembre 2019.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité