A la uneActualitésSociété

GARD Ils ont rendu un dernier hommage au Président Chirac

Photo DR

 

Une bonne centaine de Nîmois avait répondu présent pour ce moment de recueillement (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

À l'heure où la dépouille de l'ancien chef de l'État français était inhumée dans la plus stricte intimité au cimetière parisien du Montparnasse, comme un peu partout en France, en ce lundi décrété jour de deuil national, à 15 heures les Gardois ont rendu un dernier hommage à l'ancien président de la République (1995-2007) sous la forme d'une minute de silence.

À Nîmes, à 15 heures le temps s'est suspendu et le bruit à fait place au silence. Sur les marches de l'Hôtel de ville, flanqué de son premier adjoint, Franck Proust, ceint de son écharpe tricolore, le maire, Jean-Paul Fournier, s'est brièvement adressé à un aréopage d'une grosse centaine de personnes, où figuraient de nombreux élus de tous bords, les employés des services de la Ville, des policiers municipaux et des sympathisants anonymes, pour rappeler les liens de sympathies qui unissaient l'ex-Président Chirac aux Français. La Marseillaise a été jouée à l'issue de ce moment de recueillement.

Le maire, Jean-Paul Fournier, et son premier adjoint, Franck Proust, ont accueilli les Nîmois sur les marches de l'Hôtel de ville (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Parmi la foule des quidams Nathalie, 46 ans, se souvenait, visiblement émue: "Pour moi c'était un très bon président, près du peuple. Il représentait bien la France. Pour les inondations à Nîmes , en 1988, il nous avait bien aidés en tant que maire de Paris. Aujourd'hui je suis triste".

Les policiers municipaux (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Un registre de condoléances était mis à disposition dans le hall de la mairie (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

À midi, Franck Proust l'avait précédé en lui rendant un hommage solennel dans le cadre d'une messe donnée à la cathédrale Notre-Dame et Saint-Castor, soulignant que "c'était un peu le père de la Nation. Les Français sentaient sa profonde humanité et combien il tenait aux autres [...]"

Denis Bouad et Didier Lauga (Photo DR)

Didier Lauga, préfet du Gard, a rendu hommage également à la mémoire de Jacques Chirac, ancien président de la République en présence des agents de la préfecture, de Denis Bouad, président du conseil départemental, et des élus réunis dans la cour d'honneur de la préfecture pour une minute de silence.

Photo DR

Une cérémonie d'hommage s'est également déroulée à Alès en hommage à l'ancien Président Jacques Chirac à 12h sur le perron de l'Hôtel de ville.

La rédaction

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité