A la uneSports GardUSAM

USAM Jamais deux sans trois face au PSG ?

joie victoire derby
L'ambiance promet d'être chaude ce soir au Parnasse (photo USAM)

Les Nîmois restent sur une victoire et un nul au Parnasse face au Paris-Saint-Germain. Ce soir, ils tenteront une troisième fois d’affilée, de ne pas perdre à domicile face au champion de France en titre.

Faut-il recevoir le Paris-Saint-Germain Handball avec gourmandise ou avec inquiétude ? À cette question, Franck Maurice, l’entraîneur de l’USAM fait une réponse prudente : « Avec les deux. De la gourmandise bien sûr, mais avec l’inquiétude de faire un mauvais repas ».

Même si le quintuple champion de France en titre est encore leader, cette saison, avec quatre victoires en autant de journées. Mais les Nîmois auraient tort de se placer en victimes expiatoires. L’histoire récente a prouvé que l’USAM avait des arguments à faire valoir. Lors de l'exercice 2017-18, les Parisiens avaient chuté au Parnasse 26-24, et l’année dernière la Green Team avait tenu tête à l’ogre Francilien 28-28. « Il va falloir mettre la même application et la même envie pour faire un bon résultat » souligne le technicien nîmois, avant de tempérer : « Mais ça présente le désavantage de préparer le PSG à ce genre de match ».

L'USAM sur courant alternatif

Le coup est jouable, mais aujourd’hui il est bien difficile d’évaluer niveau de l’USAM. Depuis le début de la Lidl Starligue, les coéquipiers de Julien Rebichon alternent le bon et le moins bon. Ils ont soufflé le chaud, en remportant de derby face à Montpellier 25-24, mais ils ont soufflé le très froid en s’inclinant à domicile contre Créteil 29-35, alors lanterne rouge. Un étonnant revers pour lequel on retiendra la thèse de l’accident. De son côté, l’entraîneur de l’USAM ne veut pas l’oublier : « C’est à ranger au rayon de l’expérience. Cette mésaventure doit nous servir ».

Franck Maurice s'attend à un match compliqué (photo USAM)

Depuis, les Nîmois ont ramené le match nul de Chambéry 28-28. Ce qui reste un bon résultat, mais ce soir-là l’USAM a paru meilleur que son adversaire, et elle s’est faite rattraper en fin de match. Du coup, c’est avec certains regrets que Nîmes est revenu de Savoie, et pas beaucoup plus avancé sur son niveau.

« Il faut être au taquet  »

Franck Maurice a tout de même une certitude pour ce soir : « Il faut être au taquet dans tous les secteurs de jeux et en particulier dans l’application mentale ». En cas de victoire, Nîmes frapperait un grand coup et reviendrait à un point de leader. Par la même occasion l’USAM balayerait toutes les incertitudes.

Le groupe : Desbonnet, Paul ; Galledo,  Rebichon, Salou, Nyateu, Dupuy, Guigou, George, Kaabeche, Tobie, Acquevillo, Nieto, Prandi, Sanad et Brasseleur.

Publicité
Publicité
Publicité

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité