A la uneActualitésSports Gard

FOOTBALL Les Bleues démarrent une nouvelle aventure

Les Bleues se sont entraînées ce jeudi après-midi au stade des Costières (Photo Corentin Corger)

Après l'échec en quart de finale de la Coupe du monde, cet été, l'équipe de France féminine de football débute ce soir une nouvelle aventure. Les Bleues affrontent, en amical, l'Islande au stade des Costières (21h), à quatre jours de commencer les qualifs pour l'Euro 2021, au Kazakhstan. 

C'est la troisième fois que le stade des Costières accueille une rencontre officielle de l'équipe de France féminine de football. Et pour l'instant, l'antre nîmois a porté chance aux Bleues. Le 1er juin 2000, Corinne Diacre, alors capitaine devenue sélectionneuse, et ses coéquipières battaient 2-0 la Suède.

Un succès retentissant resté dans les mémoires car ce résultat permettait à la France de se qualifier pour la première fois pour le championnat d'Europe. "C'était rare de battre les pays scandinaves", se rappelait Corinne Diacre, hier, en conférence de presse d'avant-match.

Quatre joueuses déjà présentes en 2012

La deuxième prestation était déjà dans le cadre d'un match amical, le 15 février 2012 face aux Pays-Bas, devant 10 000 spectateurs. L'affluence devrait être la même ce soir sur une capacité maximale de 12 000 places en configuration FFF. Ce soir-là, les Bleues s'imposaient 2-1 et Sarah Bouhaddi, Wendie Renard, Gaëtane Thiney et Eugénie Le Sommer portaient déjà le maillot tricolore.

Pour ce troisième rendez-vous gardois c'est l'Islande qui se présente. Un match de préparation à quatre jours d'entamer les qualifications pour l'Euro 2021 au Kazakhstan. "Ce match doit nous servir de répétition avant notre déplacement qui sera un match officiel. On ne prend aucun adversaire à la légère", pose la sélectionneuse.

Eugénie Le Sommer frappant un penalty lors de la coupe du monde 2019 face à la Norvège [Photo via MaxPPP]
L'heure de débuter une nouvelle aventure après l'élimination en quart de finale face aux États-Unis (1-2) lors de sa Coupe du monde, en juin dernier. La déception évacuée, la France a déjà tourné une nouvelle page avec un premier match amical disputé le 31 août dernier et remporté 2-0 contre l'Espagne. "Cela fait un petit moment que l'on se fixe des objectifs très élevés. Il faut continuer encore à travailler. Je suis persuadé qu'un jour ça finira par payer", assure Corinne Diacre.

Et cela débute avec une sélection islandaise qui s'annonce inférieure au niveau des Françaises. "Sur le papier oui mais faut faire attention à cette équipe. La dernière fois à l'Euro 2017, ça avait été difficile. Elles avaient mis beaucoup d'impact athlétique", analyse la capitaine, Eugénie Le Sommer. Ne pas gagner serait forcément une déception comme de faire un tout autre résultat lors du premier match au Kazakhstan.

Katoto de retour

Une nouvelle histoire marquée par la présence de Marie-Antoinette Katoto, dont l'absence durant le Mondial avait tant fait parler. "La porte n'est fermée pour personne. J'ai décidé de la revoir car elle fait un très bon début de saison. C'était un choix à l'instant T de ne pas la prendre à la Coupe du monde. Je l'ai fait en mon âme et conscience. Je n'ai pas de regrets", répond la sélectionneuse.

Avant de fêter peut-être une 5e sélection, l'attaquante parisienne et ses partenaires rendront hommage à Élise Bussaglia juste avant le coup d'envoi. Présente à Nîmes, l'ancienne milieu de terrain a atteint le total de 192 sélections, soit la deuxième joueuse la plus capée de l'histoire. Ça vaut bien d'être mise à l'honneur !

Corentin Corger

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité