Faits Divers

NÎMES Un adolescent de 15 ans arrêté deux fois en une semaine pour trafic de drogue

Le Gard est le 4ème département le plus pauvre de France. A Nîmes, les quartiers de Chemin-bas d'Avignon, Mas de Mingue, Pissevin et Valdegour ont été sélectionnés pour intégrer l'ANRU II (Photo : Coralie Mollaret)
Photo : C.M/O.G.

Son visage commence à être bien connu des policiers...

Un garçon de 15 ans arrêté en août dernier pour une série d'agressions sur des personnes âgées dans le secteur du boulevard Jean-Jaurès à Nîmes a été appréhendé la semaine dernière au quartier du Chemin-Bas d'Avignon pour un trafic de drogue. Il a été à nouveau mis en examen pour cette infraction.

Cet adolescent, qui avait été placé par la justice en centre éducatif fermé, s'en était s'échappé. Ce jeudi, vers midi, et alors qu'il est sous contrôle judiciaire et qu'il a fait parler de lui la semaine dernière, il a été arrêté en récidive de trafic de drogue... Il faisant le guetteur dans un autre quartier de Nîmes, celui de Pissevin.

À nouveau interpellé et placé en garde à vue, il doit être présenté au palais de justice de Nîmes ce vendredi après-midi. À ses côtés lors de l'interpellation, la brigade anticriminalité de Nîmes a procédé à une autre arrestation. Un garçon du même âge, avec en sa possession 31 grammes de cocaïne, de la résine de cannabis  pour 250 grammes et 125 grammes d'herbe. Lui aussi sera présenté au parquet de Nîmes pour les éventuelles suites judiciaires.

Publicité
Publicité
Publicité

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

2 commentaires

  1. la justice des mineurs passe exclusivement par l’excuse et l’éducation. Il serait grand temps de passer par la sanction. Mais bon la garde des sceaux n’est pas pour et crée l’irresponsabilité pénale des mineurs de 13 ans. A quand les camps de redressement pour remplacer les centres éducatifs fermés qui n’ont de fermé que l’appellation et un taux de récidive impressionnant. Quand ça ne marche pas il faut essayer autre chose que l’excuse !

  2. Ca sert à rien de l’arréter puisque la « justice » Française le remet dans la rue pour qu’il continue à polluer la vie des Français, la police va vite se fatiguer d’arréter pour rien des délinquants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité