ActualitésEconomie

TOURISME Un week-end de travail pour vendre le territoire

Philippe Pecout, président de Gard Tourisme, Mary Bourgade, adjointe et déléguée au tourisme, Virginie Roziere, présidente du comité régional du tourisme Occitanie et Frédéric Meyer, directeur d'Atout France ont lancé les hostilités (Photo Corentin Corger)

Ce week-end, les arènes de Nîmes accueillent la 7e édition du Workshop France Méditerranée, un séminaire où les professionnels du tourisme français et gardois rencontrent les tour-opérateurs de neuf pays du bassin méditerranéen.

Si vous avez couru la Nocturne, vendredi dernier, vous avez forcément remarqué le chapiteau monté dans les arènes qui, avouons-le, à gâcher les selfies des coureurs obligé de le contourner. Cette structure, étrangement installée depuis une semaine, accueille depuis ce vendredi et jusqu'à dimanche, la 7e édition du Workshop France Méditerranée.

Un congrès biennal organisé pour la première fois à Nîmes. "La mission est de mettre en face la demande des marchés étrangers et l'offre française", résume Frédéric Meyer, directeur d'Atout France Italie. Un week-end de travail (work en anglais) important pour les professionnels du tourisme pour vendre (shop signifiant boutique en anglais) le territoire.

Un événement majeur dans le monde du tourisme où 95 tour-opérateurs issus de neuf pays de la Méditerranée (Italie, Grèce, Espagne, Portugal, Israël, Égypte, Émirats Arabes Unis, Liban et Turquie) ont l'opportunité de découvrir une destination régionale et de rencontrer les professionnels du secteur. Face à eux, 96 exposants français dont un quart issu de l'Occitanie. Parmi les stands gardois, on retrouve Gard Tourisme et l'Office de Tourisme de Nîmes au niveau des agences institutionnelles.

Les Hôtels de Nîmes sont mis en avant lors de ce congrès (Photo Corentin Corger)

Le Pont du Gard, 1er site touristique d'Occitanie, est évidemment représenté comme le Musée de la Romanité au niveau des sites. L'hôtellerie est aussi mise à l'honneur avec la Maison Albar Nîmes Imperator et le groupement Hôtels de Nîmes. L'occasion pour notre territoire de valoriser son savoir-faire opérationnel mais également l'accueil du sud de la France pour les touristes issus des pays du bassin méditerranéen. Un secteur géographique où il y a un vrai potentiel à développer car la clientèle est faible actuellement.

Des visites prévues à Uzès, Aigues-mortes et sur les Costières

Au total près de 2 800 rendez-vous sont prévus autour de rencontres en face à face, des ateliers, des séquences de networking et des éductours. Et c'est là le point positif de l'événement pour le territoire local. C'est que toutes les animations ne sont pas concentrées sous le chapiteau. Des visites ciblées sont organisées sur tout le département afin que les délégations étrangères puissent le découvrir, accompagnées par ailleurs de journalistes de la presse étrangère.

Uzès, Saint-Quentin-la-Poterie et le Pont du Gard ont été choisis sur le thème, "Art de Vivre et Savoir faire". Aigues-Mortes et le Grau-du-Roi, accueillent une visite intitulée : "Camargue entre mer et nature." L'oenotourisme est également montré à Beaucaire, Villeneuve-Lez-Avignon et sur le plateau des Costières. Le meilleur du Gard pour rendre la carte postale la plus belle possible et continuer à développer le tourisme qui représente la troisième force économique dans le département. Ce domaine génère un milliard d'euros de chiffre d'affaire, 16 000 emplois et près de 10 millions de visiteurs sont accueillis chaque année. Que ça continue !

Corentin Corger

À lire aussi : NÎMES La Méditerranée et son tourisme seront en congrès à Nîmes

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité