A la uneActualitésPolitiqueSociété

NÎMES Une Nouvelle Page qui s’écrit tous les jours

(Photo Anthony Maurin).

Nîmes Nouvelle Page est une nouveauté qui datent de quelques mois et qui se profile en vue des municipales 2020. Nouvelle Page c'est une alliance de la grande gauche. À voir.

L'agora du collectif doit servir à agir. Cette nouvelle rencontre a rassemblé, du côté des têtes connues, des personnalités comme Martine Gayraud, Denis Lanoy, Vincent Bouget, Janie Arnéguy, Sylvette Fayet, Alain Clary, Jérôme Puech ou encore Michel Perfetini ou Frédéric Deschamps.

À l'ordre du jour de cette réunion publique, l'accueil des nouveaux arrivants, un rapide rappel de l’historique du mouvement, un premier bilan de la feria de la démocratie, le rôle de l’agora et des ateliers qui devaient servir à synthétiser les propos.

(Photo Anthony Maurin).

Trois mots reviennent sans cesse, citoyenneté, solidarité et écologie seront par conséquent les termes fondateurs de la suite du mouvement. La feria des démocratie finie, place au bilan même si la réunion préparatoire n'a vu que 25 personnes très motivées venir aux nouvelles. " Nous avons envoyé 400 mails et 300 sms. Nous nous rendons compte que les Nîmois veulent tourner la page dans tous les domaines de la politique " note Janie Arnéguy en préambule.

Dans la salle, chacun a un stylo, une feuille, est attentif et prend des notes. On peut prendre la parole, brièvement, exposé son ressenti, brièvement aussi. Le temps est compté, le rythme est essentiel pour ne pas s'embourber.

(Photo Anthony Maurin).

Transport, quartiers sensibles, désertification médicale, accueil des migrants, difficulté à vivre ensemble et mauvais accueil des Nîmois sont les mots qui ressortent de la feria de la démocratie dans l'Écusson. Sur le Jean-Jaurès, la voirie, la mobilité, les travaux et enfin la bonne idée d'un rassemblement de gauche. Au Carré Saint-Dominique au Chemin-Bas d'Avignon, la sécurité, la langue française, le manque de connaissances basiques de la vie en société à Nîmes, le dégoût de la politique, le manque de citoyenneté... À Pissevin, la stigmatisation du quartier, le prix des loyers trop élevés, le ménage dans les immeubles, la T2 du TCSP très critiquée, la jeunesse... Aux Halles, les mêmes thèmes qu'ailleurs avec une prime au sentiment de l'union. Une envie plus qu'une pression, une demande plus qu'une pression. Un espoir diront certains.

(Photo Anthony Maurin).

Pour l'agora, quel rôle cet aspect du mouvement doit-il avoir ? Servir la convergence programmatique et/ou à la constitution de la liste et/ou à la mobilisation citoyenne ? Le mardi 8 octobre Nouvelle Page devrait être visible à la manif des retraités. Le mouvement devrait aussi être visible sur les marché. Aujourd'hui 809 personnes sont signataires de leur appel.

Jean-Paul Boré n'était pas au rendez-vous mais avait une page dans le Midi Libre du jour (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité