A la uneActualitésSociété

LUNDI SANTÉ La douleur au centre des préoccupations du CHU

Photo d'illustration photo CHU)

Le CHU de Nîmes Carémeau propose une action spéciale avec " La douleur chez les patients vulnérables " dans le hall d’accueil jusqu’à 16h30 ce lundi 21 octobre.

Aiguë, chronique, provoquée par les soins, d’origine neuropathique ou cancéreuse, la douleur nécessite une prise en charge toute spécifique. Le problème revêt une importance toute particulière pour les populations vulnérables et fragiles comme les enfants, les personnes en situations précaires, en état de handicap, les patients âgés, ceux patients atteints de maladies psychiatriques… Le dépistage et l'évaluation de l'intensité douloureuse doivent recourir à des échelles adaptées.

Pour aborder cette thématique et répondre à toutes les questions du public, médecins et infirmiers du Centre d'étude et de traitement de la douleur (CETD) et membres du Comité de lutte contre la douleur (CLUD) du CHU de Nîmes sont présent dans le hall d’accueil de l’hôpital.

La douleur en quelques chiffres

Le traitement de la douleur fait partie intégrante d'une bonne santé aussi bien physique que morale. Au niveau mondial, une personne sur cinq souffre de douleurs chroniques modérées à fortes et la douleur rend une personne sur trois incapable ou difficilement capable de mener une vie autonome.

De plus, une personne sur quatre rapporte que la douleur perturbe ou détruit ses relations sociales. Les récentes études épidémiologiques menées en France et dans l’Union européenne indiquent qu’un cinquième de la population est touché par la douleur chronique, mais elle affecte, passé 75 ans, plus de 50 % de la population.

Les conséquences économiques de la douleur dans le parcours de santé sont un poids supplémentaire à l’enjeu sanitaire de cette pathologie. Associée à la question du coût, la douleur engendre également une problématique sociétale, notamment caractérisée par un nomadisme médical qui reste trop souvent la règle, avec un recours désordonné à de multiples consultations, à la recherche de soins adaptés… Tout reste à faire !

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

1 commentaire sur “LUNDI SANTÉ La douleur au centre des préoccupations du CHU”

  1. Bonjour, par expérience toute récente, je peux écrire que la gestion de la douleur par des professionnels de santé ne fait pas partie de leurs priorités. La plupart du temps, il n’y a aucune communication au sein d’un même service. Une intervention bénigne peut se transformer en horrible torture parce que l’anesthésiste n’a pas pris connaissance du dossier médical ni des recommandations de son confrère en amont.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité