ActualitésSociété

GARD Le coup de gueule du bâtiment

La Fédération Régionale des Travaux Publics Occitanie s'énerve contre les retards de deux collectivités.

Christophe Ruas et Olivier Giorgiucci de la FRTP (Photo Anthony Maurin).

" Nous attendons donc qu’ils trouvent rapidement des solutions pour redémarrer au plus vite les travaux suspendus ou repoussés. " Le message est clair, il est de Christophe Ruas Président de la délégation Gardoise de la FRTP Occitanie, autant que les élus des collectivités en question prennent des décisions qui changent la donne.

La délégation Gardoise de la Fédération Régionale des Travaux Publics Occitanie ne comprend pas que le Conseil Départemental et Nîmes Métropole repoussent des travaux qui étaient prévus cette année. C'est le postulat de départ du coup de gueule du syndicat.

" Au Conseil Départemental, l’entretien et la réparation des routes gardoises sont les victimes collatérales du vote négatif sur le budget modificatif le 14 octobre dernier. Parce que les conseillers départementaux n’arrivent pas à se mettre d’accord, plusieurs millions d’euros de travaux routiers prévus ne pourront pas être effectués cette année. L’objet de la controverse (NDLR le financement des mineurs non accompagnés) n’a absolument rien à voir avec notre activité ! Mais on bloque des travaux importants pour la sécurité et la mobilité des Gardois, qui représentent des emplois dans les entreprises locales ! " assure Christophe Ruas.

Les trésoreries déstabilisées

Acte pour le Conseil départemental. Passons à l'agglo nîmoise à présent. " À Nîmes Métropole, ce sont plusieurs opérations prévues ou en cours notamment des chantiers d’eau et d’assainissement, qui sont " suspendues ". Il semble que la collectivité se soit aperçue tardivement que ces travaux votés et budgétés ne sont finalement plus finançables cette année " poursuit le président gardois.

Et de conclure, " Nous ne pouvons que regretter ces décisions, qui déstabilisent l’activité de nos entreprises et de leurs salariés. L’entretien prévu des voiries, des infrastructures et des réseaux ne devrait pas être l’otage de désaccords politiques ou d’inconséquences budgétaires. Les élus de ces deux collectivités nous assurent régulièrement de leur engagement pour l’entretien du patrimoine d’infrastructures et de réseaux, et pour l’activité et l’emploi dans nos entreprises locales. "

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

1 commentaire sur “GARD Le coup de gueule du bâtiment”

  1. « plusieurs millions d’euros de travaux routiers prévus ne pourront pas être effectués cette année. »
    Traduisez: plusieurs millions d’euros qui iraient dans les caisses de nos entreprises; c’est tout ce qui les intéresse ces gens là !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité