ActualitésCultureSociété

FOURQUES « Le regard des autres sur soi » au cœur du festival de la marionnette

"Le regard des autres sur soi" était le thème du 34e festival (photo DR)

Un thème bien sérieux et important, mais qui a fait salle comble pendant les 4 jours du 34e Festival de la marionnette et des formes animées. Une institution à Fourques qui reçoit à l'occasion de grandes compagnies nationales.

Avec de tels thèmes sérieux, mais aussi avec la diversité que proposent les artistes créateurs de spectacles de marionnettes. Ici, nous sommes à mille lieues du spectacle de Guignol dont le modèle perdure dans les esprits des plus anciens. Ici les marionnettes et les marionnettistes sont rejoints par des formes animées. Les fils disparaissent ou sont partie prenante des spectacles et les marionnettistes sont souvent des acteurs à part entière. Les décors, les musiques sont originaux. Tout est construit pour que le tout jeune public (à partir de 3 ans) puisse profiter du spectacle tout en offrant une seconde lecture pour leurs parents.

Un pari réussi au vu du remplissage de l'auditorium de Fourques et à la participation du public. « Nous avons toujours voulu présenter des spectacles pour lesquels les plus jeunes puissent venir, précise Jean-Michel Azéma, premier adjoint au maire et surtout créateur du festival. Ce n'est pas simple du tout. Les compagnies de qualité qui travaillent pour des enfants aussi jeunes ne sont pas nombreuses. Nous avons toutefois l'avantage de bien les connaître avec notre longue expérience. »

De gauche à droite, Patrick Emmanuel, directeur du centre de loisirs, et Jean-Michel Azéma, premier adjoint au maire (photo Franck Chevallier / Objectif Gard)

Une manifestation portée par le Clef (centre de loisirs éducatifs) dirigé par Patrick Emmanuel : « Malgré les années, chaque édition est complètement différente. Nous présentons toujours quatre compagnies, sur quatre jours et huit spectacles, mais tout change chaque année. Avec « le regard des autres sur soi », nous voulons, dans le rire des petits et le sourire de parents, redire combien l'autre est important. À quel point il faut oublier ces différences et rire tous ensemble ! Le public, même si jeune, comprend bien les situations présentées », explique Patrick Emmanuel, qui est un des acteurs principaux du festival de Fourques.

Cette année Bouffou Théâtre (Morbihan) avec « Du vent dans la tête », la compagnie des Frères Duchoc (Drôme) avec « Vous voulez rire », le Balsamique Théâtre (Lot) avec « Un vilain petit canard » et la compagnie du Polisson (Saône et Loire) avec « Un vilain petit canard », ont présenté leurs créations d’environ 45 minutes. Le public attend désormais avec impatience la 35e édition et le choix de son thème.

Franck Chevallier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité