A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Eaux troubles en approche

Comme la saison dernière, Ripart et les Nîmois vont-ils prendre le dessus sur Del Castillo et les siens ? (Photo Anthony Maurin)

Ce samedi soir à 20h, le Nîmes Olympique (19e, 11 pts) reçoit Rennes (9e, 15 pts) au stade des Costières pour la 12e journée de Ligue 1. Si Bernard Blaquart répète "qu'il n'y a pas le feu au lac", les Crocos pourraient commencer à naviguer en eaux troubles en enchaînant un sixième match de Ligue 1 sans victoire. 

En termes de butin, il est vrai que la flotte gardoise n'est pas très riche en ce moment avec aucune victoire empochée sur les cinq dernières rencontres de l'élite. Mais les matelots du commandant Blaquart grappillent petit à petit des points très précieux comme ce dernier préfère le souligner, "on est invaincu depuis quatre rencontres." Trois matches nuls décrochés contre Lille (2-2), Amiens (1-1), Reims (0-0) et cette victoire 3-0 face à Lens mardi en Coupe de la Ligue. Même si c'est une équipe nîmoise bis qui s'est imposée : "la victoire fait du bien au club, à l'équipe, au groupe. Ça peut démarrer une dynamique", considère Bernard Blaquart.

Dans cette Ligue 1, où seul le PSG surfe sur les vagues, et encore (défaite 2-1 hier soir chez la lanterne rouge Dijon), les 19 autres équipages ne naviguent pas en toute tranquillité. Avec seulement quatre points qui séparent le 8e du 20e, on se dit que personne n'a encore coulé mais cela peut vite arriver. "Tant que l'on est pas détaché, il n'y a pas le feu au lac. On a le même nombre de points que la saison dernière", constate serein l'entraîneur gardois dont les chiffres sont exacts. Et puisque l'on parle de l'exercice précédent, cette série sans succès commence à ressembler, à peu près à la même période, à celle vécue où le promu avait attendu neuf rencontres pour gagner. Justement à la 12e journée !

Pour Bernard Blaquart, plusieurs éléments ne tournent pas en faveur des Crocos (Photo Anthony Maurin)

"Là aussi on n'a pas eu de réussite offensive par contre on est plus solide défensivement. Nous avons plus de faits de jeu contraires. Des petites choses qui ne tournent pas en notre faveur. On aurait mérité six, sept points supplémentaires", assure le coach. Des éléments qu'il va falloir maîtriser pour sortir de la zone rouge avant de se retrouver en eaux troubles. En face, le navire breton qui se présente a eu un rythme de croisière en deux temps. Leader au soir de la troisième journée après avoir battu le PSG (2-1), les Rennais se sont perdus en chemin en enchaînant une série de dix matches sans succès toutes compétitions confondues. Mais le vent a tourné pour Julien Stéphan et ses troupes qui ont retrouvé la victoire, la semaine dernière, 3-2 face à Toulouse grâce à un but marqué dans le temps additionnel.

Dias présent, Ferhat de retour

Si tout n'est pas au beau fixe, ces trois points ont forcément redonné de la confiance à une formation qualifiée en Ligue Europa. Dans ses rangs, on retrouve deux anciens nîmois : Romain Del Castillo (2017-2018) et Faitout Maouassa (2018-2019). Deux hommes qui pourraient être titulaires tout comme Clément Grenier, de retour sur le pont après avoir été mis à la cale. Côté Nîmois, Zinedine Ferhat fait son retour dans le groupe après sa blessure au genou mais cela semblerait étonnant de le voir débuter alors qu'il n'a repris l'entraînement collectif que jeudi.

Touché aux adducteurs face à Lens, Lucas Dias est bien présent pour garder les buts Crocos. En revanche, Antoine Valério (genou), Lucas Deaux (mollet) et Paul Bernardoni (cheville) sont forfaits. Concernant le onze de départ, il devrait ressembler à celui aligné à Reims, samedi dernier. Avec néanmoins une hésitation au poste de latéral droit : si Sofiane Alakouch semble avoir retrouvé toutes ses facultés, le staff, qui l'a fait jouer toute la rencontre de coupe, pourrait décider de faire confiance à Gaëtan Paquiez, plus frais. Surtout que c'est ce dernier qui a travaillé sur le côté droit de la défense lors des mises en place tactique dans ce système en 4-4-2. Fomba devrait jouer à droite et le duo Ripart-Denkey reconduit en pointe. À noter, que Vlatko Stojanovski n'a pas été retenu. Quoi qu'il en soit, le capitaine Briançon dispose de suffisamment de marins pour amener l'embarcation nîmoise à bon port.

Corentin Corger

Le groupe retenu : Dias, Rabouille - Paquiez, Alakouch, Briançon, Landre, Martinez, Sainte-Luce, Miguel - Valls, Sarr, Fomba - Buades, Ripart, Philippoteaux, Duljevic, Denkey, Ferhat.

Composition probable : Dias - Paquiez, Briançon, Martinez, Miguel - Fomba, Sarr, Valls, Philippoteaux - Denkey, Ripart. 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité