A la uneActualitésCulture

FAIT DU JOUR L’incroyable Julien Rouge à la conquête du Gard

Ventriloque, chanteur et compositeur, féroce, poétique et doux, cet artiste n'a pas fini de nous séduire.

Julien Rouge © Beylla Pict
Nicolas Rouge et Raymond, grand-père féroce et tendre © Beylla Pict

À la découverte d'une pépite dont nous n'avons pas fini d'entendre parler. Un incroyable talent à la fois ventriloque, auteur, compositeur et interprète : Julien Rouge et sa galerie de personnages qui arrivent chez nous et préparent un nouveau spectacle made in Gard. 

Julien Rouge est né dans le Val d'Oise il y a 43 ans. Tout petit, il suit partout son père, photographe de plateau et de pochettes de disque, qui l'entraîne dans les coulisses des artistes. "Je me souviens avoir joué au foot avec Francis Cabrel dans les coulisses de l'Olympia quand j'avais 5 ans", raconte l'artiste. Un peu plus vieux, Patrick Sébastien qui demandait alors aux enfants de présenter les artistes dans son émission, "Les dessous du Carnaval", sollicite le jeune Julien. "J'avais sept ou huit ans, J'ai présenté Carlos" ,se remémore l'homme en souriant.

Le monde du spectacle l'attire, autant la scène que ses coulisses, alors il commence sa carrière comme régisseur et réalisateur à Paris. Dans le même temps, il suit en spectateur admiratif les prestations de deux ventriloques français de l'époque, Michel Dejeneffe et sa Marionnette Tatayet et David Michel et Nestor le pingouin. "J'ai acheté des livres sur la ventriloquie et puis j'ai rencontré ces ventriloques et David Michel m'a beaucoup aidé, explique Julien Rouge.

Quand on lui parle concurrence, il sourit et justifie cette entraide : "on est très peu dans ce milieu et chacun d'entre nous a son propre univers, un peu comme les humoristes. Il y a toujours eu des ventriloques mais jamais beaucoup." Julien Rouge poursuit donc son apprentissage et confie. "En ventriloquie, il y a trois techniques. La technique vocale, celle de marionnettiste et celle d'acteur." Si ces trois techniques constituent la base, Julien Rouge y ajoute d'autres talents, il chante (fort bien), écrit et compose.

Schizophrénie programmée ou besoin d'un ami ?

Être ventriloque c'est aussi maîtriser l'art de la dissociation. La marionnette est un autre et souvent elle n'est pas d'accord avec son marionnettiste et cela s'exprime par des dialogues vifs où les réparties fusent de part et d'autre alors que la voix change. Une schizophrénie programmée ? "C'est exactement ça!", rigole le ventriloque. Puisque l'heure est aux confidences, il est temps d'écouter l'homme et la poupée. "C'est une chanson que j'ai composée avant d'être ventriloque professionnel, j'en ai fait un clip. Ça permet de comprendre un peu mieux ce qui peut se passer dans la tête d'un ventriloque", explique Julien Rouge en préambule. Notons que c'est sans doute la seule chanson qui évoque ce métier du spectacle si méconnu. L'écoute réserve une merveilleuse surprise. Cette chanson et son clip ont tout pour se faire une place de choix dans la cour des grands de la chanson française.

Une galerie de personnages et … d'objets du quotidien

Nicolas Rouge et Fido le chien syndicaliste © Beylla Pict

Grâce à toutes ces cordes à l'arc de Julien Rouge, son spectacle, Drôle de vie, est un mélange de chansons, de ventriloquie, d'humour féroce et de tendresse. "J'ai tout écrit et réglé moi même", pointe l'artiste qui dévoile : "le fil rouge c'est ma marionnette Raymond. C'est mon grand-père, un vieux "soixante huitard" revenu du paradis pour nous parler un peu de l'au-delà, mais aussi pour critiquer sans compromis, mon boulot, la société, la politique…"  Raymond n'est pas seul, il y a aussi Fido, le chien syndicaliste, la marionnette de la police nationale et même des marionnettes qui figurent des objets du quotidien, qui ont eux aussi droit à la parole, comme le soutient un Julien Rouge qui ne résiste pas à cette tentation là non plus.

Un taureau et un flamand rose en gestation

Et la magie opère…  © Beylla Pict

Venu s'installer dans notre région avec sa femme et sa fille, réalisant ainsi un vieux rêve, Julien Rouge prépare un nouveau spectacle. En ce moment, il travaille avec un créateur de marionnettes et prépare la naissance de nouveaux personnages. "Il va y avoir un taureau et un flamand rose", précise l'artiste. "J'ai déjà des rôles pour eux, mais je les travaillerais mieux lorsque je les verrais. La marionnette m'inspire, j'ai besoin d'elle pour travailler", confie le ventriloque. Une dissociation nécessaire qui doit s'installer concrètement. Mais les premières idées seront drôles et prometteuses et personne ne devrait être épargné par les conflits entre marionnettes féroces et ventriloque choqué par ses personnages. Il évoquera aussi la terrible rivalité entre le Gard et le département limitrophe "dont on ne doit pas prononcer le nom".

Votez Raymond !

Nicolas Rouge (photo Véronique Camplan)

Depuis un moment, d'un sac en toile posé sur un coussin sort un voix bougonne. Raymond s'impatiente. Julien Rouge fini par céder et Raymond sort du sac, grogne un peu, découvre son public et s'attaque à lui sans attendre. Instantanément la magie opère, Raymond et son incroyable culot font rire, attendrissent, font rire à nouveau. On lui parle, on le reprend, on s'insurge mais on en redemande. On le fait parler des municipales qui se profilent, Raymond a la dent plutôt dure avec les candidats : irrésistible !

Raymond et Julien ont déjà séduit un public nombreux aux quatre coins de la France et, sans aucun doute, son opération séduction va porter ses fruits dans notre région où il s'installe avec espoir et beaucoup de joie. Nous quittons l'homme et sa poupée à regret, mais avec la conviction que nous les verrons bien vite sur les scènes du Gard.

Véronique Palomar Camplan

Pour en savoir plus, joindre ou suivre Julien Rouge rejoignez-le sur sa page Facebook.

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité