A la uneActualités

NÎMES Gendarmerie : prise de commandement de Saint-Aubert

La prise de commandement du lieutenant-colonel Jean-Marie de Saint-Aubert (Photo Anthony Maurin)

La prise de commandement du groupement I/6 de gendarmerie mobile de Nîmes par le lieutenant-colonel Jean-Marie de Saint-Aubert avait lieu ce mardi 5 novembre.

Comme lors de chaque cérémonie du type, les gendarmes ont rendu les honneurs au drapeau, passé en revue les troupes, remis de décorations et surtout assisté à la prise de commandement lieutenant-colonel Jean-Marie de Saint-Aubert pour l’escadron 15/6 de gendarmerie mobile.

Présidée par général de corps d’armée Marc Levêque, commandant la région de gendarmerie de Provence-Alpes-Côte d'Azur et la gendarmerie pour la zone de défense et de sécurité Sud, la cérémonie militaire marquant la prise de fonction du lieutenant-colonel s'est déroulée au pied de l'amphithéâtre romain. Sept remises de médailles (médaille militaire, médaille de la gendarmerie et médaille de la Défense nationale) ont également eu lieu.

Au pied de l'amphithéâtre nîmois, lieu symbolique (Photo Anthony Maurin)

Un lieu symbolique et fort pour ce nouveau patron des gendarmes mobiles, né à Paris, âgé de 48 ans et père de huit enfants. Arrivé tout droit de Chambéry où il commandait en second le groupement de gendarmerie mobile, cet ancien élève des classes préparatoires (maîtrise d’histoire de la Sorbonne Paris IV) a connu l'Algérie, la République démocratique du Congo, la Guyane, la Martinique, la Guadeloupe, la Nouvelle-Calédonie, la Réunion, le Mali pour l'opération Barkhane et a participé aux cellules de crise nationales (mouvements sociaux majeurs et radicalisme) et participation aux opérations majeures de la gendarmerie (dont le G7 à Biarritz).

Une remise de médailles a eu lieu, comme toujours en de pareilles circonstances (Photo Anthony Maurin)

Aujourd'hui, il prend la tête des 678 militaires du groupement qui est organisé en cinq escadrons d’environ 120 militaires, une antenne du GIGN et un groupe de commandement. Le 1/6 a pour compétence et habitude des opérations de maintien de l’ordre Public, de venir en renfort de la gendarmerie, de protéger des édifices sensibles, escortes sensibles mais aussi de participer aux dispositifs mis en place des plans gouvernementaux (VIGIPIRATE). Enfin, le 1/6 participe aussi à des opérations extérieures (OPEX) et protège des ambassades à l’étranger.

La revue des troupes par le général de corps d’armée Marc Lévêque (Photo Anthony Maurin)

 

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité