A la unePolitique

GRAND AVIGNON Les communes gardoises de l’Agglo enfin en Occitanie

Le président du Grand Avignon, Patrick Vacaris, la conseillère régionale, Monique Novaretti (1er et 2e en partant de la G.), et les élus des communes concernées se sont retrouvés ce mardi matin au Castelas de Rochefort (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

On a tendance à l’oublier, mais le Grand Avignon, c’est aussi le Gard. Sept communes exactement, concernées par le contrat Bourg-centre enfin validé avec la région Occitanie.

Un dispositif bien connu, et qui permet aux communes d’obtenir des subventions régionales pour leurs projets d’entrées de ville, de lutte contre l’habitat indigne, d’équipements sportifs ou culturels ou encore de maintien du commerce en centre-ville, entre autres. Un dispositif qui ne concernait pas ce bout de Gard, un des derniers dans ce cas.

« Il était très attendu par les communes », relève la conseillère régionale villeneuvoise, Monique Novaretti. Car jusqu’ici, ce n’est pas que les sept communes concernées, à savoir Villeneuve-lez-Avignon, les Angles, Rochefort-du-Gard, Roquemaure, Pujaut, Sauveterre et Saze, n’avaient pas de subvention régionale pour leurs projets, mais « c’était beaucoup plus compliqué, c’était du bricolage », reconnaît la conseillère régionale.

« Aujourd’hui nous avons défini un cadre qui va permettre aux communes de déposer leurs dossiers », ajoute-t-elle. De quoi obtenir jusqu’à 30 % de subventions régionales, voire même plus avec les fonds européens, eux aussi gérés par la Région. Tout sauf négligeable, surtout dans le contexte budgétaire actuel des communes.

Certaines d’entre elles ont d’ailleurs fait d’ores et déjà parvenir leur dossier à la Région, en attendant que toutes les délibérations soient votées dans les communes, au Grand Avignon et à la Région. Ce qui sera fait « d’ici la fin de l’année », affirme le président du Grand Avignon, Patrick Vacaris. Un président qui a lui aussi des projets sur la partie gardoise de son Agglo, comme le futur parking relais des Angles, qui doit rentrer en fonction en 2022, ou le Schéma directeur de l’assainissement.

Bref, il était temps de conventionner, comme le Grand Avignon le fait déjà avec la Région Sud PACA de l’autre côté du Rhône. Pourquoi ça a été si long ? « C’est peut-être la complexité du territoire, sur deux départements et deux régions », tente la conseillère régionale. « C’est la réalité des zones frontalières dont on pâtit, estime pour sa part Patrick Vacaris. La Liaison est-ouest est le parfait exemple du dossier où ça a été un réel handicap d’être à cheval sur deux régions. » Et l’élu d’être toujours favorable à « un redécoupage des frontières administratives ». Mais c’est une autre histoire.

Une autre histoire car ça y est, la Région Occitanie est enfin partenaire de ces sept communes, comme le Département, via ses contrats territoriaux. Le Département qui, d’ailleurs, se réjouit de ce que cette nouvelle convention « donne plus de cohérence à (ses) interventions. » Du côté des maires, on se réjouit : « Aujourd’hui on a enfin mis tout à plat, note le maire de Rochefort et hôte du jour Dominique Ribéri. On sait où on va et pour nous c’est beaucoup plus facile. »

Thierry ALLARD
thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité