ActualitésPolitique

BAGNOLS Municipales : un collectif citoyen pour « redonner sa fierté » à la ville

Ahmed Hallal, Claudine Prat et Alain David (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le collectif s’appelle Convergences citoyennes Bagnols, et il a vocation à prendre part dans la bataille des municipales.

« Nous sommes un ensemble de citoyens de tous âges qui avons fait un constat : notre ville qui était dans les années 1970 une ville jeune et dynamique, est devenue une belle endormie qui manque de dynamique et d’activité économique » : Alain David, 63 ans, ancien officier et haut fonctionnaire du ministère de la Défense, n’y va pas par quatre chemins à l’heure de présenter sa démarche. Le collectif, qui revendique une cinquantaine de membres, travaille depuis six mois à un programme en vue des municipales de mars prochain, et compte bien prendre la mairie.

Et le faire en dehors du duel RN - LREM : « notre objectif est de parler de Bagnols », se borne à affirmer Alain David. « Beaucoup de gens ont envie de se bouger pour Bagnols, nous voulons les rassembler », ajoute Claudine Prat, 62 ans, jeune retraitée et actuelle élue d’opposition. Alors le collectif veut constituer « une liste très ouverte », dixit Alain David, même s’il n’est pas fermé à accepter le soutien d’une ou plusieurs formations politiques. Mais « nous sommes d’abord une liste citoyenne », précise-t-il.

Un qualificatif que cette future liste n’est pas la seule à revendiquer. « S’il n’y a pas une forte cohésion, on va avoir un chapelet de petites tentatives vouées à l’échec », pose Claudine Prat, « nous leur proposons de nous rejoindre », ajoute Alain David, sous réserve d’adhérer à une charte. C’est que « tout le monde sait que la ville est aujourd’hui en déclin, nous voulons rendre une âme à Bagnols », renchérit Ahmed Hallal, 55 ans, assistant en ressources humaines.

Pour y parvenir, la future liste refuse « la politique politicienne » et veut éviter de tomber « dans les querelles de personnes », souligne Alain David qui, s’il critique le bilan de l’équipe en place, ne veut pas critiquer les personnes. Il faut dire qu’il a travaillé avec la municipalité pour monter les Jardins en Cèze, des jardins partagés « qui fonctionnent bien », note-t-il. Reste que le possible futur candidat ne retient pas ses critiques, comme sur le centre-ville qui « à part la rue de la République, est Verdun, nous voulons changer ça. » Idem sur la transition écologique, « qui n’est pas engagée, à part en mettant des ombrières sur des parkings » ou encore « des atouts insuffisamment valorisés. » « La sécurité, la propreté nous interpellent aussi », ajoute Ahmed Hallal.

Quant à l’Agglo, « l’ancrage comme Agglo de services nous convient très moyennement, pour nous elle doit être un vecteur de développement économique et d’emploi, pas une grande cantine scolaire », tance Alain David, quand Claudine Prat note que « seulement 6 % du budget de l’Agglo est consacré au développement économique. » Eux préfèreraient voir l’Agglo se saisir « des sujets transversaux » et revendiquent un travail sur le long-terme.

Et le programme ? « Nous avons défini dix grandes orientations, chacune se décline en actions très concrètes, mais comme on souhaite que les gens nous rejoignent, ce programme va s’hybrider », avance Alain David, qui compte le dévoiler « au démarrage de la campagne. » Le slogan, quant à lui, est déjà connu : « redonner sa fierté à Bagnols. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

3 réactions sur “BAGNOLS Municipales : un collectif citoyen pour « redonner sa fierté » à la ville”

  1. Encore des gars qui ne savent pas parler français.
    Citoyen est un nom commun, pas un adjectif
    Collectif citoyen = veut rien dire

    Qu’ils revoient leurs copies !

  2. Ils veulent « prendre » la marie, sans faire de politique politicienne, on verra dans les urnes si les citoyens les laisse faire, prendre la mairie comme si elle était un simple objet, c’est un peu prétentieux. Je n’adhère pas à cette façon de voir les choses.

  3. et pourquoi pas ? ils seront pas pire que l’équipe en place qui depuis deux mandats, a quel bilan ? dilapider le budget avec scène campagne côté agglo, et une ville centre qui dépérit et que tout le monde fuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité