A la uneFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Ce très bon dernier

Même s’ils sont "lanterne rouge" de la Ligue 1, les Nîmois n’ont pas le rythme d’un dernier de la classe.

Paquiez, Valls et Denkey vont devoir batailler pour sortir de la zone rouge (photo Anthony Maurin)

Les apparences sont parfois trompeuses. Alors qu’ils occupent la 20e et dernière place de la Ligue 1, les Crocos font pourtant un parcours digne de la 17e place, et donc pas relégable.

Avec 11 points récoltés après 13 journées (mais seulement 12 matches pour Nîmes qui compte une rencontre en retard face à Rennes), Nîmes est une lanterne rouge hors norme. Sur les cinq dernières saisons, le 20e de L1 marque en moyenne 5,5 points. Soit deux fois moins que les joueurs de Bernard Blaquart actuellement. En 2017-18 le FC Metz avait seulement quatre points, tout comme Troyes en 2015-16. Loin, très loin du bilan nîmois.

Battus par Nice, les Crocos auraient mérité mieux (photo Anthony Maurin)

Meilleur dernier depuis 20 ans

Le total de points des Nîmois est si haut, qu’il faut remonter à la saison 1999-00 pour voir plus fort. À cette époque, Troyes avait récolté 12 points en 13 matches. Avec le parcours actuel des Crocos, on se retrouve rarement relégable. Sur les vingt dernières saisons, avec 11 points on se classe quatre fois relégable, six fois barragiste et dix fois non relégable.

Face à Toulouse, Nîmes a décroché sa dernière victoire en L1, 21 septembre (photo Anthony Maurin)

Aucune équipe n'est larguée

Les coéquipiers d’Anthony Briançon se sont inclinés à cinq reprises. Là encore c’est exceptionnellement peu, puisque aucun dernier du classement n’a fait mieux lors des vingt dernières saisons. Pas de chance pour le Nîmes Olympique, le bas du classement n’a jamais été aussi performant. Cette saison il n'y a pas d'équipe en grande difficulté comme c'est pourtant le cas chaque année. C'est un point qui n'est pas forcement rassurant.

Ripart et Nîmes sont tombés faute de réalisme contre Saint-Etienne (photo Anthony Maurin)

Arbitrage et maladresses

Sur ce qu’ils ont montré, les Nîmois auraient pu espérer mieux face à Nice, Saint-Étienne et Montpellier. Trois rencontres où l’arbitrage très discutable et le manque de réalisme ne les ont pas aidés. Pour autant, tout n’est pas la faute des autres. Face à Strasbourg (défaite 4-1) et Amiens (nul 1-1), les Gardois n’ont pas montré grand chose.

Tout le contraire de la victoire face à Brest (3-0) et le bon nul ramené de Lille (2-2). Les Crocos semblent aussi avoir perdu la recette pour gagner à l'extérieur et ils n'ont plus décroché les trois points de la victoire depuis le 21 septembre (face à Toulouse 1-0).

Deux points abandonnés dans les dernières secondes contre Amiens. (Photo Anthony Maurin).

Avec son match en retard, toujours difficile à gagner, le classement des Nîmois n’a rien de significatif, mais il faudra vite redresser la barre pour ne pas diriger doucement mais sûrement vers une crise.

Norman Jardin 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité