A la uneActualitésSports Gard

JEUDI SPORT Non-voyant, Jean-Marie Florent entend bien battre des records à jet-ski

Jean-Marie Florent, en vert, a d'abord remporté 42 victoires en cyclisme handisport (Photo DR)

Récemment nommé directeur d'Immo réseau, un mandataire immobilier installé à Nîmes, Jean-Marie Florent a perdu la vue à 25 ans. D'abord champion de cyclisme handisport, il se prépare aujourd'hui à battre des records en jet-ski.

Ce n'est pas un directeur banal qui vient d'être nommé sur l'antenne nîmoise d'Immo réseau, un mandataire immobilier. Jean-Marie Florent a malheureusement perdu la vue à 25 ans à cause d'une maladie génétique communément appelé rétinite pigmentaire. "J'ai pris un gros TGV dans la tronche.  Je me suis dit : je ne peux plus rien faire", raconte ce commercial qui va rapidement accepter le sort de la vie et s'investir à fond dans le sport.

Ce natif d'Aix-en-Provence a toujours apprécié la course à pied et le vélo et va découvrir une discipline adaptée à son handicap. "Quand tout va bien, on s'en fout du handisport. On m'a parlé du cyclisme handisport. Je voyais le tandem comme le vélo de pépé et mémé mais très vite je suis rendu compte que c'était une vraie discipline." En sept ans de carrière, Jean-Marie remporte 42 victoires dont une au Mont Aigoual et monte à cinq reprises sur le podium du championnat France sur piste, sa spécialité.

"Le Poulidor de l'handisport"

"Je suis trois fois vice-champion et deux fois en bronze. Je suis le Poulidor de l'handisport", plaisante pour comparer l'ancien coureur. Une pratique dans laquelle il était investi quotidiennement à raison de sorties comprises entre 120 et 150 km. "C'est un état d'esprit. Pour que j'avance dans la vie il me faut la carotte. Je suis incapable de venir faire du vélo en mode loisir. Partir sans aucun objectif, je ne peux pas." 

Un CV où figure également deux cents "défaites" car, "on ne peut pas gagner à tous les coups." À 33 ans,en raison de l'âge mais aussi d'une non sélection aux Jeux Paralympiques d'Athènes de 2004, celui qui a notamment couru sous la marque Haribo, range son tandem. Pendant 15 ans, il laisse le sport de côté mais se forge une devise : "Un aveugle déterminé qui se met en marche ira toujours plus loin que dix voyants totalement résignés qui restent assis, à condition que l'aveugle sache où il va."

Jean-Marie a besoin de se dépasser pour se sentir bien (Photo DR)

Sa détermination va le pousser à relever un défi complètement inattendu. "En 2017, il m'a pété une idée à la con. Je me suis levé un matin et j'ai dit à ma femme : je vais attaquer le record en jet-ski d'Alexandre Debanne. J'aurais aimé voir sa réaction car sa tête a dû tomber dans le bol de céréales." En 2001, l'animateur de télévision a réalisé en 2h15 la traversée de 187 km entre Saint-Tropez et Calvi avec une moyenne de 83 km/h.

"Je n'ai jamais fait de jet. J'ai juste envie d'être là où on attend le moins un aveugle. Si je conduis une moto ou une voiture sur un circuit, je peux me tuer. Dans l'eau, il y a une vraie sensation de liberté de vitesse", précise-t-il. Un projet fou qui va se concrétiser en septembre 2020. Kawasaki lui fournit la machine et Alexandre Debanne est même le parrain de ce défi.

Le Cap Horn en 2025 !

Techniquement, le projet prend forme. Jean-Marie sera équipé d'une technologie sans fil pour être en lien permanent avec deux personnes qui l'accompagnent sur des hors-bord (petit bateau à moteur). "Ils seront mes yeux", complète-t-il. Notamment lors de la délicate opération de ravitaillement qui peut faire perdre du temps.

"Si je peux mettre 2h14 je ne me gênerai pas ! L'idée c'est que je reste sur le jet et quoi qu'il arrive ce sera un record", explique le directeur d'Immo reseau qui gère près de 200 collaborateurs. Un challenge effectué au bénéfice de l'association Knet partage, dont le siège se trouve à Bagnols/Cèze et qui œuvre pour le bien-être des enfants handicapés. Jean-Marie Florent a déjà planifié de se "coller un défi tous les ans".

Toujours en jet-ski, il veut réaliser le Tour de Corse en 2021, la liaison Valras-Ibiza en 2022 et prévoit le Graal pour 2025 avec le mythique Cap Horn, situé à la pointe de l'Amérique du Sud. Un homme sûr de lui qui ne se fixe aucune limite.

Corentin Corger

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité