A la uneFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Défaits à Angers, les Crocos restent scotchés à la vingtième place

Les Nîmois, comme ici Fomba face au buteur angevin du soir Mangani, n'ont pas trouvé la solution face à Angers SCO ©PHOTOPQR/OUEST FRANCE/Franck Dubray

Sur le papier, cette opposition entre le surprenant troisième de Ligue 1 et le dernier, pour le compte de la 14e journée de championnat, semblait déséquilibrée. Elle ne l’aura pas été tant que ça, même si le Nîmes Olympique rentre d’Anjou avec une courte défaite, sa sixième de la saison.

Un match qui mettra un peu de temps à démarrer : dans la fraîcheur angevine, devant 9 430 spectateurs dont 43 Nîmois, les deux équipes se livrent à un round d’observation de près de vingt minutes. Seul Perreira-Lage se signalera par deux fois, sans grand danger pour l’arrière-garde nîmoise. Des Nîmois à qui les angevins laissent volontiers le ballon en début de match, mais les hommes de Blaquart ne semblent pas savoir qu’en faire, et leurs tentatives sont trop peu rapidement exécutées pour déstabiliser le bloc du SCO.

Reste que la première occasion franche est à mettre au crédit des Crocos : à la 24e minute, Philippoteaux, bien lancé par Fomba à l’entrée de la surface, manque le cadre. Les Angevins répliquent deux minutes plus tard par une vieille connaissance, Alioui, dont la frappe à ras de terre est repoussée par le revenant Bernardoni, bien en jambes pour sa reprise après sa blessure à la cheville.

Alors que la possession s’équilibre, les hommes de Stéphane Moulin prennent l’ascendant : un autre ancien nîmois, Bobichon, oblige Bernardoni à un arrêt peu académique à la 32e. Ferhat aura beau faire un numéro en contre qui sera conclu par une frappe contrée de Ripart la minute suivante, les Angevins resteront les plus dangereux sur cette première période, Bernardoni devant s’employer encore face à Ninga à la 35e, sur une nouvelle remise d’Alioui, puis regardera passer un coup franc d’Alaoui (encore !) juste à côté de son poteau gauche peu avant la mi-temps.

À la pause, les hommes de Blaquart, vaillants, accrochent une équipe d’Angers ayant nettement dominé ces quartante-cinq premières minutes. Aux points, pas au score.

Le NO s'incline sur la plus petite des marges à Angers ©PHOTOPQR/OUEST FRANCE/Franck Dubray

De retour sur le terrain, les débats s’équilibrent quelque peu : Denkey obligera l’ancien Nîmois Butelle à son premier arrêt après un beau travail de Valls (53e), avant qu’Angers ne réponde par Santamaria, qui butera une fois encore sur Bernardoni. Les Nîmois commencent à prendre l’ascendant, avec deux occasions coup sur coup : sur un bon centre de Ferhat, Martinez, qui avait suivi, reprend juste à côté (56e), puis Ripart reprend à son tour un centre d’Alakouch juste à côté, mais l’arbitre avait levé son drapeau pour un hors-jeu.

Comme depuis le début de la rencontre, les Angevins rendent coup pour coup, et il faudra encore un grand Bernardoni face à Mangani (59e) et encore Santamaria (60e), avant que Thomas, seul au neuf mètres, ne loupe complètement sa tête. Soucieux de renforcer son milieu, Blaquart sortira Fomba pour Deaux peu après l’heure de jeu, alors que Moulin avait fait entrer quelques minutes plus tôt un autre ancien Nîmois, Thioub.

Alors que le match semblait pouvoir basculer d’un côté comme de l’autre, c’est Angers qui ouvrira le score par Mangani à la 67e, après une reprise de Pereira-Lage repoussée par Bernardoni puis insuffisamment éloignée de la tête par Martinez. Les Crocos accusent le coup, mais ne lâchent pas, à l’image d’un Ferhat volontaire à droite.

Il n’empêche que ce seront encore les Angevins les plus dangereux, Alioui reprenant de la tête un centre de Pereira-Lage à la 83e. Mais gêné par Bernardoni, il ne parviendra pas à cadrer sa tentative. Blaquart tentera le tout pour le tout en faisant sortir Paquiez pour Duljević à la 87e. Rien n’y fera, malgré une belle reprise de Philippoteaux juste au-dessus dans les arrêts de jeux.

Vainqueur sur la plus petite des marges, le SCO grimpe provisoirement à la deuxième place du classement. Les Nîmois, quant à eux, restent scotchés à la dernière place. S’ils ne sont pas encore décrochés au classement, il leur faudra impérativement prendre les trois points aux Costières samedi prochain contre Metz.

À Angers, Thierry Allard

14e journée de Ligue 1. ANGERS SCO — NÎMES OLYMPIQUE - 1-0. Stade Raymond-Kopa. Mi-temps : 0-0. Spectateurs : 9 430. Arbitre : M. Leonard. But pour Angers : Mangani (67e). Avertissement à Nîmes : Fomba (33e). Avertissements à Angers : Bamba (45e), Pellenard (69e).

Nîmes : Bernardoni (g), Martinez, Paquiez (Duljević, 87e), Briançon (Cap), Alakouch, Ferhat, Fomba (Deaux, 61e), Valls, Philippoteaux, Ripart, Denkey (Stojanovski, 71e). Remplaçants non utilisés : Dias (g), Sainte-Luce, Landre, Sarr. Entraîneur : Bernard Blaquart.

Angers : Butelle (g), Aït Nouri (Pellenard, 58e), Traoré (Cap), Thomas, Bamba, Mangani, Santamaria, Bobichon (Capelle, 80e), Pereira Lage, Alioui, Ninga (Thioub, 58e). Remplaçants non utilisés : Petkovic, Pavlovic, Pajot, Soula. Entraîneur : Stéphane Moulin. 

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

1 commentaire sur “NÎMES OLYMPIQUE Défaits à Angers, les Crocos restent scotchés à la vingtième place”

  1. Et le président de N.O., il ne s’exprime pas sur la dernière place de son club ?
    Un renfort au mercato d’hiver, avant de refaire le stade qui ne parait plus urgent vu les circonstances ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité