A la uneRCNG NîmesSports Gard

RCN Les Nîmois paient la douloureuse

À domicile, les Gardois ont réglé une addition injustement lourde face à un dauphin Bressan pas pressé.

Les Nîmois ont résisté avant de craquer (photo Armand Veron)

Il n’y a pas eu de surprise au stade Kaufmann, où Bourg-en-Bresse s’est imposé 25-3. Mais les Nîmois ont été mal payés de leurs efforts.

Face au deuxième de la poule, le Rugby Club Nîmois ne partait pas favori. Il faut dire que Bourg-en-Bresse arrivait dans le Gard avec de solides arguments. Deux défaites seulement en huit journées, et surtout la meilleure attaque (297 points) et la meilleure défense (106 points). De plus les Bressans ont parfois laminé leurs adversaires (52-0 à Mazamet, 52-3 face à Hyères et 54-7 contre Céret).

Comme les Nîmois ne sont pas en grande forme, le pire était à craindre. Pourtant, les joueurs d’Armand Mardon entamaient parfaitement la rencontre. À la surprise générale, les dix premières minutes se passaient en grande partie dans le camp des visiteurs. Mais cette domination n’était pas récompensée au tableau d’affichage.

Nîmes résiste bien

Sous la pluie et sur un terrain boueux, l’ogre Bressan ne justifiait pas la crainte initiale. Les Nîmois étaient vaillants et ils pressaient très haut l’équipe de Bourg-en-Bresse. Les visiteurs Blanc et Violet ne parvenaient à scorer que sur des pénalités. Tant et si bien qu’à la pause le score n’était que de 0-6. Le RCN venait très certainement de réaliser une de ses meilleures périodes de la saison. Tout restait jouable et, face à une telle opposition,  c’était déjà bien.

Malheureusement pour les Gardois, Gonzalez prenait un carton jaune, laissant ses coéquipiers à 14 pendant dix minutes. Une supériorité numérique dont profitait les joueurs de l'Ain pour marquer le premier essai du match (0-13, 42e). C’était très mal payé pour le RCN.

Le RCN craque sur la fin

Pourtant les Nîmois ne baissaient pas les bras, toujours déterminés à contrecarrer un sort contraire. Mais là encore la récompense était bien faible avec une maigre pénalité de Roche (3-13, 62e) pour seule gratification. Injustement, l'addition s’alourdissait quand le Bressan Debrach était stoppé illégalement alors qu’il allait aplatir. Résultat : un essai de pénalité pour Bourg-en-Bresse (3-20, 67e) et un carton jaune pour le Nîmois Vernier.

Dans ces conditions, il n'en fallait pas plus pour que la victoire ne choisisse définitivement son camp. Nîmes craquait en fin de rencontre en encaissant un dernier essai sur un contre assassin. Bourg-en-Bresse avait mérité sa victoire, mais, bien mal payé de ses efforts,le Rugby Club Nîmois devait se résigner à passer à la caisse.

Norman Jardin

10e journée de Fédérale 1. Stade : Nicolas-Kaufmann. NÎMES – BOURG-EN-BRESSE 3-25 (mi-temps 0-6). Points pour Nîmes : une pénalité : Roche (62e). Points pour Bourg-en-Bresse : trois essais : Dupont (42e), un essai de pénalité (67e) et Doucet (77e), une transformation : Viard (42e) et deux pénalités de Viard (13e et 35e)

Carton jaune à Nîmes : Gonzales (40e) et Vernier (67e)

NÎMES : Nierat, Marra, Baudry – Le Boulanger, Gonzalez – Barnieras, Simon, Roca (cap) – Pichard, Roche – Chiker, Pichard, Max, Bosca – Darmon. Remplaçants : Alle, Nouri, Gely, Vernier, Sparano, Ravanello, Mazet et Gori.

BOURG-EN-BRESSE : Kapanadze, De Rémur, Arias – Roth, Veyret – Bornuat, Lyons, Etienne – Maiquez, Viard – Doucet, Perret, Dupouy, Cailleaud – Dupont (cap). Remplaçants : Julien, Rocca, Benoit, Mondoulet, Hardy, Debrach, Félix et Harmse.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité